Crédit photo :

Simplicité, puissance et douceur pour le nouvel album de Patrice Michaud

| | ,

Dans toute la douceur, la puissance et la simplicité qu’on lui connaît, Patrice Michaud lance son quatrième album, Grand voyage désorganisé, qui présente onze titres tous plus différents les uns que les autres.

La lecture de l’opus débute avec 1977, un hymne à l’espoir et à la nostalgie, qui met bien la table pour le reste des chansons qui peuvent autant être plus calmes qu’entraînantes. C’est comme si l’artiste se rappelait les années passées, la jeunesse, l’insouciance qui vient à cet âge-là, d’où le titre, qui illustre bien le message de la chanson.

Vous êtes ici, la deuxième pièce, amène l’auditeur dans un tout autre monde. Juste par le rythme, on sent un sentiment de liberté, une envie de vivre pour soi, sans se soucier des conséquences. L’importance du moment présent est partie prenante de la chanson, tout en se rappelant la réalité des humains, qui ne vivent pas toujours sur un petit nuage. Ce qu’on peut dire, c’est qu’elle donne envie de s’envoler, de faire tout ce qu’on désire et de croire en nos rêves.

C’était d’ailleurs un single qui était sorti dans les dernières semaines, tout comme Golden Record, la prochaine de l’opus. Cette fois-ci, on tombe dans une œuvre plus poignante, seulement par le ton de la musique qui est beaucoup plus grave. Déjà, à ce moment-ci, on peut entendre la palette de styles de Patrice Michaud, lui qui joue énormément avec les tonalités, les rythmes et les histoires dans ses créations.

Patrice Michaud
© Andréanne Gauthier / Facebook

Des sentiments puissants

La guerre de toi n’aura pas lieu : c’est comme si les mots n’étaient pas assez forts, ni assez précis pour décrire cette pièce qui nous amène un autre univers dès le début. C’est comme si on vaguait sur la musique des synthétiseurs, comme si on s’isolait dans les mots et la composition de l’artiste. Elle est d’une douceur sans équivoque tout en étant puissante en émotion.

C’est dans une continuité de la précédente que Un cœur de baleine bleue poursuit la lancée de l’opus qui a déjà rempli les attentes des adeptes de l’artiste. Un peu plus ludique et un peu plus folk, on sent une évolution à travers la chanson, autant dans la musique que dans les paroles.

Le titre de l’album Grand voyage désorganisé porte bien son nom jusqu’ici : c’est dans une justesse imprécise que l’artiste l’a créé. Tout est calculé à la seconde près, mais on a parfois l’impression d’un certain laisser-aller. C’est d’ailleurs ce qui distingue Patrice Michaud de ses confrères de l’industrie : c’est sa manière d’aborder les sujets les plus importants dans des comparaisons hors de l’ordinaire.

C’est vraiment une entrée dans ses pensées créatives, dans son monde et son univers. Une montagne russe d’émotion, qui se poursuit avec Je t’aime quand je mens, La grande évasion et À qui l’aura. On se trouve au haut du manège avec La grande évasion, qui a un rythme plus effréné pouvant s’apparenter au style de Vous êtes ici, mais poussant encore plus le sentiment de liberté au maximum.

On est ensuite entraînés dans une balade sentimentale, ramenant aux sources les plus chères, les racines, les souvenirs d’un amour déchu. Tristesse et rancune résument bien ce qui est illustré dans À qui l’aura.

À la manière de Patrice Michaud

Ok maman et Origami viennent pour leur part chercher la douceur enfantine, les souvenirs de famille, les temps plus difficiles, dans une grande émotivité et une simplicité, tout en étant des pièces complètement distinctes.

Que serait-ce un album de Patrice Michaud sans une chanson parlée? La dernière de l’opus, Un point bleu pâle, clos l’album parfaitement. Sur une trame sereine, l’artiste récite une histoire, un peu sous forme de slam, de poème. C’est la conclusion du grand voyage désorganisé, l’amalgame de ce qui est évoqué dans l’album en une seule et unique pièce.

Après avoir sorti des extraits durant les derniers mois, l’artiste a bien su garder ses fans en haleine pour le résultat final qui dévoile de multiples surprises. Définitivement, ceux qui attendaient cette sortie ont pu être ravis par ces nouveautés qui présentent un nouvel angle de l’auteur-compositeur-interprète.

Il est disponible sur toutes les plateformes d’écoute depuis vendredi.

Rosie St-André

Passionnée par l’écriture et la lecture depuis son jeune âge, Rosie a un amour inconditionnel pour la langue française et la culture québécoise. Finissante en journalisme en ATM, elle croit important de soutenir les artistes d’ici en leur donnant une voix au sein des différents médias afin de promouvoir le talent de la province

Précédent

Anthony Kavanagh annonce son premier EP

Découverte PC : Five Roses, à la conquête du pays

Suivant