Crédit photo : © Steve Veilleux / Courtoisie

Les beaux jours : un troisième album solo pour Steve Veilleux

| | ,

À travers ses influences country et ses histoires personnelles, l’auteur-compositeur-interprète du groupe Kaïn, Steve Veilleux, lance son troisième album solo, Les beaux jours.

En entrevue avec Projection · Culturel, il confie d’ailleurs que la pandémie a inspiré quelques titres, mais que l’optimisme reste le point central de cet opus. C’est important pour lui de refléter la réalité, mais aussi de garder l’espoir vivant.

« La pandémie, tout ce que ça a amené comme vertige, comme remises en question, a teinté quelques-unes de mes chansons, mais la chanson-titre, Les beaux jours, est très porteuse d’espoir. C’était important pour moi d’avoir un thème d’album beau, positif, je pense que c’est ce qui nous attend après le grand détour qu’on est en train de prendre. »

Steve Veilleux en entrevue avec Projection · Culturel

L’une des pièces, Étirer le plaisir, est, elle aussi, empreinte de bonheur. Elle parle de l’importance de mordre dans la vie, de profiter des petits plaisirs du quotidien et de vivre avec reconnaissance, a partagé l’auteur.

Le deuxième extrait officiel de l’opus, Laisse-moi pas boire tout seul, est toutefois celui qui est le plus inspiré de la période actuelle qui perdure depuis plus de 18 mois.

« C’est un cri du cœur, un appel aux rassemblements. On a été confrontés à beaucoup de solitude dans cette période-là. […] Je pense que le titre est assez évocateur, c’est l’histoire d’une âme effeuillée qui en recherche d’autres pour trinquer et faire la fête », raconte l’artiste pour qui la carrière solo permet d’explorer d’autres horizons.

S’épanouir d’une autre manière

D’ailleurs, ce dernier opus est celui qui lui ressemble plus entre les trois, avec le style musical qui reflète le sien et les messages qu’il lance à travers les paroles. « C’est le premier album que je ferais écouter à quelqu’un qui ne connaît pas ma musique. Mes influences très country, roots, sont bien présentes sur l’album. Je me livre beaucoup aussi du côté des histoires que je raconte », a énoncé le chanteur, fier du résultat final de son œuvre.

En effet, le groupe Kaïn fait partie de la scène québécoise depuis 21 ans maintenant, alors que Steve Veilleux en est à son troisième album en solo. De retrouver ses racines personnelles tous les cinq ou six ans, sans restriction des paramètres plus rassembleurs de Kaïn, c’est quelque chose qui lui permet de s’épanouir d’une autre façon.

« J’ai la chance d’enregistrer des albums parallèlement à ceux de Kaïn. Pour moi, c’est un exercice qui est très sain. Ça teinte toujours ma plume d’une bonne façon pour la suite des choses, ça me permet de collaborer avec d’autres musiciens, d’autres artistes. »

Steve Veilleux en entrevue avec Projection · Culturel

Une tournée dès décembre

Avec Les beaux jours, Steve Veilleux entamera d’ailleurs une tournée de 12 spectacles à partir du 1er décembre. C’est à la Maison des arts Desjardins de Drummondville qu’il rencontrera le public à cette date.

« Ça va être une petite tournée en formule trio, donc beaucoup de proximité. On va dans les petites salles, je veux faire de la place à mes trois albums, mais aussi à mon répertoire de Kaïn. C’est le temps pour moi de réarranger tout ça et d’en faire un tout », conclut l’artiste.

D’ici là, il terminera sa tournée avec le groupe Kaïn à la mi-novembre. Toutes les dates de spectacles de Steve Veilleux ainsi que les billets sont disponibles sur son site Web.

Rosie St-André

Passionnée par l’écriture et la lecture depuis son jeune âge, Rosie a un amour inconditionnel pour la langue française et la culture québécoise. Finissante en journalisme en ATM, elle croit important de soutenir les artistes d’ici en leur donnant une voix au sein des différents médias afin de promouvoir le talent de la province

Précédent

Guylaine Tremblay en vedette d’une pièce de théâtre télédiffusée

Fouki devient l’un des professeurs à Star Académie

Suivant