Crédit photo : Le 11 septembre et moi

« Le 11 septembre et moi » : entre confidence et réflexion

| |

Chaque semaine, une personnalité du milieu culturel québécois se voit attribuer le titre d’Inspiration PC. Le but ? Souligner les gestes inspirants des artistes d’ici. Début septembre, Télé-Québec a lancé une nouvelle série documentaire sur sa plateforme web afin de souligner les 20 ans des attentats du 11 septembre 2001.

De nombreuses façons, les événements du 11 septembre 2001 ont eu un impact sur la vie de milliards de personnes. Ils ont changé la vie de toute une génération, et particulièrement celle des enfants arabes. Par cette série documentaire, on souhaite donner la parole aux artistes qui ont vu leurs vies complètement chamboulées par le 11 septembre.

Parmi les artistes invités, on retrouve Rahmane Belkebiche, Mehdi Bousaidan, Chafiik (Loco Locass), Safia Nolin, Elkahna Talbi (Queen Ka) et Ines Talbi. À leur manière, ils raconteront leur « avant/après » des événements de 2001 dans une atmosphère intimiste propice à la confidence et à la réflexion.

Raconter le drame à sa manière

À l’aide de capsules, de prestations d’humour, de danse, de chant ou de musique, les artistes invités pourront tour à tour raconter les retombées qu’ont eues les événements du 11 septembre sur leur vie. Beaucoup de gens se rappellent encore du moment où ils ont su pour les attentats. C’est notamment le cas de Mehdi Bousaidan, originaire d’Algérie, alors en 5e année du primaire, qui a toujours utilisé l’humour pour se sortir de passages difficiles.

« Mes parents, je pense qu’ils anticipaient la possibilité que ça engendre plus de problèmes de violence, que ça débute une guerre. Quand tu quittes un pays pour fuir le terrorisme puis que, finalement, il y en a de l’autre côté… Ça me replongeait dans les années noires de l’Algérie. […] Tout de suite, je voyais le regard des jeunes dans la classe qui me disait « Les connais-tu? » les gars des avions… »

Mehdi Bousaidan (Le 11 septembre et moi – épisode 1)

Quant à Safia Nolin, d’origine québécoise et algérienne, les attentats du 11 septembre marque aussi le début de l’intimidation en son égard. « Je me faisais appeler Ben Laden, on me traitait de terroriste. On me disait surtout de retourner dans mon pays, mais j’étais née au Québec, confie l’autrice-compositrice-interprète. Je me suis fait lancer des roches, menacer de mort. » D’ailleurs, Safia Nolin a choisi de sortir son premier album le 11 septembre 2015 afin de donner une signification plus positive à cette date.


Le 11 septembre et moi regroupe sept épisodes d’une dizaine de minutes chacun. Parmi eux, on retrouve les prestations des artistes en rapport avec les attentats commis 20 ans plus tôt. Pour visionner les épisodes, cliquez ici.

Audrey Robitaille

Amoureuse des mots depuis toujours, Audrey étudie présentement le journalisme à l’UQAM. Passionnée d’écriture, de théâtre et de tout ce qu’elle entreprend, elle souhaite partager son amour de la culture québécoise.

Précédent

Fouki devient l’un des professeurs à Star Académie

Découverte PC : la vision de travailler selon Martin Duford

Suivant