Crédit photo : © Five Roses / Facebook

Découverte PC : Five Roses, à la conquête du pays

| | ,

Percer dans le monde musical québécois peut s’avérer une mission difficile. Or, « Five Roses », un groupe composé de Jade Godin et Zach Ouimet, a réussi à s’implanter à travers la province et le pays. Découvrez ce groupe, qui a signé le 27 août dernier une prestigieuse entente avec le label MDM Recordings à Toronto.

Traversons un peu le territoire québécois cette semaine pour admirer le parcours de deux jeunes chanteurs québécois qui tentent de toucher un auditoire plus vaste en signant auprès d’un label torontois. Cinq ans après une rencontre surprise dans un salon de coiffure de Montréal, endroit où travaillait Jade à l’époque, les deux visages du groupe ont gravi les échelons à pas de géants !

Leur complicité naturelle fait fruit de leur succès. En effet, en plus de joindre leur passion pour le country, Five Roses est en mesure de transmettre une énergie contagieuse, ce qui permet aux gens d’entrer dans leur univers country.

Entrer par la grande porte

Il est rare de voir des jeunes talents d’ici voler de leurs propres ailes pour confier une carrière dans les mains d’agences en provenance de l’extérieur de la province. Une fois que cette opportunité se présente, les chanteurs et chanteuses refusent rarement de le faire, sachant que ceci peut représenter un excellent plan dans le but de transmettre à plus grande échelle leurs différentes compositions.

Au moment de signer le pacte auprès de Mike Denney de MDM, ce dernier se disait ravi de pouvoir avoir dans sa cour le grand talent du duo québécois.

« Je suis ravi d’accueillir Five Roses parmi nos artistes de grand talent. Jade et Zach sont une bouffée d’air frais sur la scène musicale country canadienne, et la combinaison de leur voix et du charisme qu’ils apportent à leurs chansons est inégalée. Le Québec est également un marché unique et en croissance pour la musique country au Canada, et nous avons très hâte d’innover avec notre équipe dans la province. »

– Mike Denney, via communiqué de presse

Première chanson depuis la signature récente auprès du label torontois le 27 août dernier, voici « Might As Well Be Me », une chanson qui parle pour beaucoup, tant par ses paroles franches, mais également par son rythme entraînant. Une écoute qui devrait venir attirer plusieurs personnes à vouloir entendre davantage de compositions de ce talentueux duo.

Voici le vidéoclip de la chanson qui a été publié le 17 septembre dernier.

En plus de son association avec ce label torontois, Five Roses sera également sous la gestion de Casadie Pederson de Muse Creative Management, en provenance de la ville reine du country à travers l’Amérique, selon plusieurs, Nashville.

« Cette chanson fait vraiment ressortir tous les sentiments d’un nouvel amour. Le désir d’être l’autre moitié du cœur de cette personne spéciale. La sensation que vous obtenez lorsque vous tombez la tête sur les talons pour votre béguin. Les papillons que vous obtenez sur ce premier long trajet à la maison avec lui ou elle à vos côtés. « Might As Well Be Me » est tous ces sentiments et un hymne pour tous ces romantiques désespérés. »

– Traduction libre de Five Roses, via communiqué de presse

Aussi à découvrir !

Plusieurs chansons du duo ont attiré mon attention, ayant évidemment pris le temps de m’y plonger à travers leur premier EP, diffusé en 2018. Or, quelques années plus tard, la chanson « Heartbreak Anytime » a été une agréable découverte.


C’est un rendez-vous tous les dimanches pour la Découverte PC hebdomadaire, votre recommandation musicale du weekend à ne pas manquer.

Jean-Philippe Doucet

Oeuvrant dans le domaine sportif depuis maintenant plus de trois ans, Jean-Philippe tente de joindre sa passion des communications pour en faire profiter le domaine culturel ! En plus de son bagage dans le domaine sportif, Jean-Philippe est actuellement étudiant en sciences de la communication à l'université de Montréal et a un intérêt marqué pour le showbizz québécois.

Précédent

Simplicité, puissance et douceur pour le nouvel album de Patrice Michaud

Mike Ward : rire pour le meilleur et pour le pire

Suivant