Crédit photo : © Stéphane Bourgeois / Passages insolites

Vivre l’art différemment avec les Passages insolites

| | ,

Pour la huitième édition des Passages insolites, une vingtaine d’œuvres inusitées ont été installées dans les rues des quartiers historiques de Québec, du Petit Champlain à Saint-Sauveur.

Le projet a été conçu par la Ville de Québec et EXMURO arts publics, un organisme à but non lucratif qui promeut et diffuse des projets artistiques en ville, contribuant ainsi à faire fleurir un peu d’insolite et de beau dans le pragmatisme et l’homogénéité de l’espace public urbain.

C’est justement ce qu’accomplit l’édition 2021 des Passages insolites, qui surprend les passants au détour d’un chemin avec les figures hyperréalistes dans des positions compromettantes de Mark Jenkins, les voitures renversées envahies de pelouse de Benedetto Bufalino ou encore la bibliothèque souterraine de Susanna Hesselberg. Comme certains projets artistiques se déploient sur plusieurs sites, ce sont en réalité une quarantaine d’espaces urbains en plus de quelques performances artistiques surprise (présentées jusqu’au 22 août) qui n’attendent qu’un public à étonner et à faire réfléchir.

C’est que ces 21 créations ne font pas qu’attirer le regard des citoyens et visiteurs, dont plusieurs s’arrêtent et se penchent sur les pancartes de présentation. En rompant avec la fonction utilitaire des autres éléments du paysage urbain, elles nous incitent à sortir nous-mêmes de notre rôle de promeneur ou de citoyen en transit le temps de les contempler et de réfléchir à la symbolique évoquée par les textes affichés. Celle-ci gravite, dans le cas de plusieurs œuvres, autour des thèmes du réel et de la modernité, dont les absurdités, les dérives et les possibles se déploient sous des formes et couleurs variées d’un coin de rue à l’autre. 

Cette exposition en plein air s’adresse tant à ceux et celles qui tombent dessus par hasard et s’accordent une pause artistique d’un moment qu’à ceux et celles qui choisissent, en se repérant grâce à la carte des sites (également disponible au centre Infotouriste de Québec) ou grâce au pointillé jaune au sol, de suivre jusqu’au bout ce parcours artistique de près de 5 km. Que vous apparteniez à l’un ou l’autre de ces groupes, les Passages insolites seront en place jusqu’au 11 octobre pour rajouter un peu d’art et d’incongru à votre trajet!

Marguerite Setrakian
Précédent

Juste pour rire propulse des podcasts

Catherine Girard-Audet lance le 14e tome de La vie compliquée de Léa Olivier

Suivant