Crédit photo : © Festival des traditions du monde

Ouverture du 24e Festival des traditions du monde à Sherbrooke

| | ,

C’est aujourd’hui qu’est lancée l’édition 2021 du Festival des traditions du monde, qui proposera aux Sherbrookois plus de trente spectacles, activités et ateliers jusqu’à dimanche.

Dans un souci de respect des normes sanitaires, le festival ira cette année à la rencontre du public dans plusieurs lieux à travers la ville : le théâtre Granada, le Théâtre Centennial, le Parvis, le Marché de la gare et le Square Queen.

La 24e édition du FTMS débute cet après-midi avec trois spectacles à son horaire. À Lennoxville, au Square Queen, on pourra entendre gratuitement la musique du Afri – Jazz trio, qui interprétera dès 16h des standards de jazz agrémentés d’une touche africaine ainsi que quelques originaux. Au Parvis, ce sera plutôt Flávia Nascimento qui échangera sur son parcours artistique et culturel à 15h, avant d’interpréter à 19h ses pièces inspirées du jazz brésilien et de la musique afro-brésilienne. Pour son premier spectacle au Granada, le festival a donné carte blanche à la percussionniste, directrice musicale et animatrice Mélissa Lavergne, qui a préparé pour l’occasion un spectacle entièrement féminin qui sera également disponible en ligne.

Le 13 août, le public Sherbrookois aura la chance d’entendre la musique celtique de The Next Generation Leahy au Centennial à 20h, en plus d’animer un atelier gratuit au Square Queen à 13h. Il pourra également assister à un concert à la croisée de l’Afro-blues et du Hip-hop de Joyce N’sana, la nouvelle Révélation Radio-Canada, qui se produira à 19h au Parvis en plus de participer à un échange avec le public à 15h. À 20h, ce sera au tour du groupe hip-hop électro Radio Radio de donner un spectacle au Théâtre Granada, qui sera également présenté en webdiffusion.

La journée du 14 août débutera avec un concert de musique du monde pour enfants donné par le percussionniste Kattam au Théâtre Centennial, à 10h. Elle se poursuivra avec un échange avec le chanteur autochtone classique Jeremy Dutcher (13h30 au Square Queen), qui sera également en concert le même soir (20h au Théâtre Centennial), ainsi qu’un atelier d’initiation à la podorythmie (13h30 au Parvis) par Le Vent du NOrd (Olivier Demers) et De Temps Antan (David Boulanger), en spectacle le soir-même aussi (20h au Théâtre Granada). Le même soir, il y aura également un spectacle de musique et danse flamenco, Transiciones, au Parvis à 19h.


Le 15 août, trois spectacles auront lieu pour clore le festival en beauté : un théâtre musical africain avec Estelle Lavoie, Gotta Lago et Stève Viès (11h au Marché de la gare), un concert de Haitian Afrobeats par Wesli (15h au Marché de la gare) et un concert de musique issue du celtique, du rock de la musique du monde (et même plus) jouée par The American Rogues. Un atelier et échange est également prévu avec ce dernier groupe en après-midi (13h au Square Queen), ainsi qu’un échange avec Aurélie Brunelle du spectacle Transiciones. C’est aussi ce jour-là que les Sherbrookois retrouveront le marché international habituel du festival, qui se tiendra cette année au Marché de la gare (de 10h à 16h), ainsi que la possibilité de goûter à de la nourriture typique de plusieurs pays : Mexique (représenté par le Guacamole y Tequila), l’Iran (Persépolis), la République serbe (Traditions Gourmet), le Liban (Beyrouth) et la Colombie (Restaurant/Épicerie des Andes).

Malgré le contexte particulier de cette année, le festival a donc su concocter une édition sécuritaire mais tout aussi riche en couleurs et en découvertes. Tous les détails sont disponibles sur le site du festival.

Marguerite Setrakian
Précédent

Mégantic, un train dans la nuit : une bande dessinée en l’honneur des victimes de la tragédie

Valérie Carpentier est de retour avec Monokini & tsunami

Suivant