Crédit photo : © Warner Bros

Dune : diviser pour mieux régner

| | ,

La nouvelle est désormais confirmée : le Dune de Denis Villeneuve sera divisé en deux parties.

Comme le dit si bien le proverbe, parfois, il faut diviser pour mieux régner. C’est exactement le pari qu’ont décidé de prendre le réalisateur québécois Denis Villeneuve ainsi que le studio Warner Bros concernant cette toute nouvelle franchise cinématographique adaptée du chef-d’œuvre de Frank Herbert.

Si on se fie au roman, Dune : Première partie devrait graviter autour du personnage de Paul Atréides, interprété par Timothée Chalamet, qui est le personnage principal. Au cours des derniers jours, il y a eu plusieurs spéculations concernant la deuxième partie, mais c’est cependant confirmé : le deuxième opus sera concentré autour du personnage de Chani, joué par Zendaya.

Rien n’est joué pour un deuxième volet

On le sait tous, le prochain film-événement de Denis Villeneuve a été grandement impacté par la pandémie, à un point tel que la date de sortie a été reportée à plusieurs reprises. Un long-métrage de cette ampleur nécessite énormément de ressources pour la production et cela fait en sorte qu’un éventuel deuxième volet au grand écran dépendra du succès du premier opus qui sera en salles le 22 octobre prochain.

Denis Villeneuve se dit toutefois confiant que Dune connaitra un succès retentissant au box-office et qu’il sera en mesure de poursuivre le projet dans les prochaines années :

« Je pense qu’il faudrait un très mauvais résultat au box-office pour ne pas avoir de Dune : Deuxième partie, car ils (Warner Bros) adorent le film. Ils en sont très fiers. Et ils en ont quand même fait la moitié. Donc vous savez, je suis très optimiste. »

Un film à voir en salles absolument

Dans le contexte sanitaire actuel et afin de pouvoir offrir au plus grand nombre la possibilité de visionner le film, le studio Warner Bros a pris la décision de rendre Dune disponible sur la plateforme HBO Max.

Denis Villeneuve exhorte toutefois les cinéphiles à se déplacer au cinéma afin de pouvoir apprécier le film dans toute sa grandeur :

« L’ennemi du cinéma est la pandémie. Nous comprenons que l’industrie est sous une pression énorme en ce moment. Pourtant, je ne suis toujours pas content de la manière dont cela s’est passé. Franchement, regarder du Dune à la télévision, c’est comme conduire une vedette dans sa baignoire. C’est ridicule. C’est un film qui a été réalisé en hommage à l’expérience sur grand écran. »

Attachez donc vos ceintures pour la sortie de Dune, le prochain film-événement de Denis Villeneuve, le 22 octobre prochain!

Alexis Savoie

Présentement étudiant en Communication à l'Université de Sherbrooke, Alexis a toujours affectionné l'écriture. Passionné de littérature, de cinéma, de musique et d'art, il souhaite avant tout partager son amour de l'univers culturel québécois.

Précédent

À quelques jours d’un troisième album pour Steve Veilleux

Un automne haut en couleur pour le Théâtre de Quat’Sous

Suivant