Crédit photo : © Laurent Corbeil/Projection · Culturel

Un concert pétillant et chaleureux avec Meghan Oak

| | ,

L’auteure-compositrice-interprète Meghan Oak a réservé un concert intime des plus réussis devant parents et amis, samedi soir, à l’Orbite de Montréal. Pour une deuxième fois en autant de soirs, la chanteuse et ancienne participante de Star Académie en a mis de toutes les couleurs à ses plus fidèles dans un environnement naturel des plus sublimes.

Après avoir vu la poussière « Star Académie » retomber peu à peu au cours des derniers mois, la charmante chanteuse originaire de Coteau-du-Lac compte bien utiliser ce bagage d’expériences à son avantage, ce qu’elle fait déjà avec de multiples projets, dont celui de samedi soir, avec la présentation d’un deuxième spectacle dans un paysage paradisiaque.

« Je ne me souviens pas de la dernière fois de ma vie que j’ai été autant créative ! J’ai écrit énormément de chansons depuis mon départ de Star Académie, environ 10-12 chansons. Je collabore avec énormément de chanteurs et de producteurs, j’adore ça, c’est super enrichissant ! »

– Meghan Oak, en entrevue avec Projection · Culturel

Dans l’attente de connaître l’identité complète des créations de Meghan, cette dernière a profité de la soirée de samedi pour faire revivre des classiques de son répertoire, en plus d’ajouter une touche additionnelle d’authenticité en interagissant auprès de son public pour leur jouer des covers, selon leur goût du moment.

Pour commencer la soirée du bon pied, c’est par la voie de la chanson Est-ce que je t’ai dit je t’aime, un morceau honorant la belle complicité amoureuse entre ses parents, qu’elle a pris la parole pour la première fois. Près de 90 minutes après la première chanson, le mot d’ordre dans la petite salle montréalaise était unanime : nous venions d’assister à un spectacle intime réussi, donnant envie de réécouter en boucle les différentes interprétations de la soirée, dont Au revoir, Oeuvre d’art et bien plus !

Boucler la boucle sur le projet Étrangère

© Laurent Corbeil/Projection · Culturel

Dévoilé au grand public québécois en octobre 2020, Étrangère, le EP est encore dans les pensées de l’artiste, elle qui y travaille beaucoup, dans le but d’offrir du contenu de grande qualité à sa communauté de partisans.

« Près d’un an plus tard, je travaille encore sur Étrangère ! J’ai deux vidéoclips qui s’en viennent, un pour I let you free et l’autre pour Œuvre d’art. J’ai la version acoustique d’Au Revoir qui vient avec de la « merch » », souligne la chanteuse, avec beaucoup de fierté.

Ayant des significations particulières à ses yeux, nous avons appris au cours de la soirée que l’une des deux chansons qui sera de l’avant dans un vidéoclip, Oeuvre d’art, en est une qui véhicule un puissant message, celui selon lequel la femme doit prendre sa place qu’elle mérite dans la société actuelle. Pour reprendre les sages paroles de Meghan, « il est important de ne pas se mettre comme oeuvre, mais de se faire reconnaître à sa juste valeur ».

Quand pourrons-nous avoir un premier aperçu de ces beaux projets ? La réponse offerte par l’auteure-compositrice-interprète est pour le moins excitante !

« Ces beaux projets devraient voir le jour en fin août/début septembre. Une belle façon selon moi de clore le dossier Étrangère. Ensuite, je vais me concentrer sur la sortie de mes nouvelles chansons. »

– Meghan Oak, en entrevue avec Projection · Culturel

Un débat tranché dans l’esprit de Meghan

© Laurent Corbeil/Projection · Culturel

Certaines mauvaises langues diront qu’éventuellement, la chanteuse devra trancher entre son amour pour la musique ou celle du monde des communications, deux passions qui l’habitent depuis déjà un bon moment. Or, ces gens seront déçus d’entendre que la principale intéressée ne compte pas faire un choix de sitôt.

D’ailleurs, cette réflexion tenait toujours avant même sa candidature à l’aventure de Star Académie. Elle en avait même glissé un mot au micro de mon collègue William Thériault en septembre dernier. En effet, celle qui est diplômée en animation et production radiophoniques en Art et technologie des médias et qui compte conclure, à l’hiver prochain, le dernier droit de son parcours universitaire en télévision à l’UQAM, se dit fin prête à mener un double parcours.

« La décision a été prise, et c’est qu’en fait, je ne vais jamais prendre de décision. Les deux milieux me passionnent, j’aime ça énormément. »

déclare-t-elle, sourire en coin.

La jeune chanteuse originaire de Coteau-du-Lac navigue dans les deux sphères présentement en complétant un stage dans le domaine des communications, en plus de poursuivre son travail créatif en musique. D’ailleurs, la principale intéressée a un plan bien précis en tête prochainement.

« En ce moment, la musique m’interpelle beaucoup, mais je suis également en stage actuellement dans le domaine des communications à La Vraie Nature. Le meilleur des mondes serait celui de pouvoir être une chanteuse, tout en étant capable d’être une animatrice. »

– Meghan Oak, en entrevue avec Projection · Culturel

Que ce soit dans une salle de spectacle près de chez vous ou devant une télévision à la barre d’une émission, Meghan compte bien frayer son chemin dans les deux mondes qui la passionnent. Elle ne s’en cache pas, le changement a toujours été quelque chose d’important dans sa vie et elle pourrait être bien servie par les deux domaines qui l’intéressent.

« J’ai toujours besoin d’être en constant changement, car je suis quelqu’un qui s’ennuie assez rapidement », affirme-t-elle en toute franchise.

Un clin d’oeil dinstingué envers Fred Dionne et une compo Oak/Dionne !

© Laurent Corbeil/Projection · Culturel

Invité à performer aux côtés de Meghan dans le cadre des deux spectacles de la fin de semaine, Fred Dionne a également livré la marchandise, samedi soir, notamment en interprétant Éphémère, une toute nouvelle composition co-écrite par les deux artistes de la scène.

« Fred Dionne, c’est un ami à moi que j’ai rencontré au Boot camp de Star Académie. On a écrit cette chanson ensemble et elle s’appelle Éphémère. J’ai extrêmement hâte de voir quand elle va sortir et si les gens vont l’aimer », affirme la jeune femme au sujet de la chanson interprétée en exclusivité ce week-end.

Une nouvelle chanson qui devrait certainement plaire au grand public si l’on se base sur la réaction des gens dans la foule qui saluaient le brio derrière cette création co-écrite. Un air qui se trouve sensiblement dans la corde musicale de Meghan et où sa voix se jumelle à merveille avec celle de son complice, Fred Dionne. Par ailleurs, ce dernier n’est pas l’unique chanteur qui a le privilège de collaborer aux côtés de Meghan, elle qui tâte le terrain auprès de quelques artistes pour offrir du contenu varié à son auditoire.

« Je travaille énormément avec Ken Press, c’est un membre de Franklin Electric qui me produit actuellement et avec qui j’en suis à ma troisième chanson. J’ai co-écrit avec Fred Dionne (la chanson Éphémère) et avec Laurence Castera, un chanteur qui a fait La Voix. » – Meghan Oak

Conseiller son prochain

© Laurent Corbeil/Projection · Culturel

Généreuse de son temps et fière de son parcours à l’académie, Meghan en a profité pour refiler de précieux conseils à la relève qui voudra participer à la prochaine édition de Star Académie en 2022.

« Le plus important c’est de rester soi-même, d’avoir du plaisir et d’absorber tous les conseils et commentaires, sans jamais oublier ce que ton cœur te dit. »

– Meghan Oak, en entrevue avec Projection · Culturel

Au bout de la ligne, la charmante artiste québécoise encourage fortement son prochain à tenter sa chance dans cette expérience unique où elle-même a été la première à y grandir, non seulement comme artiste, mais aussi en tant qu’humaine.


Jean-Philippe Doucet

Oeuvrant dans le domaine sportif depuis maintenant plus de trois ans, Jean-Philippe tente de joindre sa passion des communications pour en faire profiter le domaine culturel ! En plus de son bagage dans le domaine sportif, Jean-Philippe est actuellement étudiant en sciences de la communication à l'université de Montréal et a un intérêt marqué pour le showbizz québécois.

Précédent

Inspiration PC : quand l’âge n’arrête pas la créativité avec Maël Lafrenaye

Découverte PC : un potentiel en éclosion avec Anthony Roussel

Suivant