Crédit photo : © Sherblues & Folk

L’ouverture attendue du festival Sherblues & Folk

| | ,

C’est ce soir que débute le festival urbain de musique Sherblues & Folk, qui présentera jusqu’à dimanche son programme captivant et varié en salle, dans des commerces ainsi qu’à l’extérieur.

Alors que cela ne fait qu’un mois et demi que les organisateurs de l’événement savent qu’ils pourront tenir un festival, ils ont réussi à assembler un groupe remarquable de talentueux artistes pour son édition 2021. Celle-ci, qui met bien sûr en honneur la musique blues et folk, est tout de même assez diversifiée pour que chacun trouve son compte dans sa programmation riche et entièrement québécoise.

Du 7 au 11 juillet, le festival présentera plus d’une cinquantaine de concerts à l’extérieur comme à l’intérieur. En effet, en plus des spectacles donnés au théâtre Granada et dans différents commerces sherbrookois (au Liverpool, au Loubards, à la Petite Boîte Noire, au Savo, au Café Bla-Bla et au Boquébière), une partie du festival se tiendra sur son nouveau site extérieur aménagé sur le terrain du Séminaire de Sherbrooke.

C’est là, au théâtre extérieur du Séminaire de Sherbrooke, que le public pourra dès ce soir entendre Dawn Tyler Watson, une autrice-compositrice interprète montréalaise dont la place n’est plus à faire sur la scène internationale du blues. Demain, ce sera plutôt le blues puissant du légendaire Downchild Blues Band qui s’y fera entendre.

Vendredi, les Sherbrookois auront la chance d’y accueillir le multi-instrumentiste, compositeur et réalisateur estrien Pilou ainsi que la chanteuse, activiste et réalisatrice inuk Elisapie, deux artistes extrêmement intéressants et talentueux. Samedi, ce sera au tour de Annika Chambers, chanteuse de Soul Blues à la voix profonde et puissante, et de Paul Deslauriers avec Kim Greenwood, Paule Magnan et Cecile Doo Kingué, tous des excellents guitaristes, de s’y produire.

Au théâtre Granada, c’est l’auteur-compositeur-interprète de blues rock Steve Hill qui ouvrira le festival ce soir. Demain, la salle accueillera The Franklin Electric, le groupe montréalais indie folk à la musique profonde et touchante. Vendredi, c’est le Rick & Lulu Hughes Show, un spectacle qui fera revivre les grands classiques de la tradition Rock, Pop & Blues et dont les profits seront versés à la Fondation Québécoise du Cancer du sein, qui s’y tiendra. Ce sera ensuite au tour de l’auteur-compositeur-interprète folk Ian Kelly de s’y produire samedi, suivi le lendemain de l’harmoniciste, auteur, compositeur et interprète renommé Guy Bélanger.


De belles découvertes attendent aussi le public sherbrookois dans plusieurs établissements du centre-ville. Demain, il pourra ainsi entendre Julien Belhumeur et Fred Gagnon (au Savo), Ahi (au Café Bla-bla), Justin Saladino (au Loubards), Jim Zeller et Jimmy James (au Boquébière), Hanorah (au Liverpool) et Comment Debord (à La petite boîte noire). Vendredi, il aura la chance d’accueillir Martin Goyette (au Savo), Veranda (au Café Bla-bla), Mehdi Cayenne (au Boquébière), Adam Karch (au Liverpool), Jim Zeller (au Loubards), Carl Tremblay (au Loubards) et Ahi (La petite boîte noire).

Finalement, les artistes suivants se produiront samedi, lors de l’avant-dernière journée de ce festival prometteur : Cayenne (au Savo), Pierre-Hervé Goulet (au Café Bla-bla), Guy Cardinal (au Loubards), Justin Saladino (au Boquébière), Carl Tremblay (au Liverpool), Jim Zeller (au Loubards) et Dany Placard (à La petite boîte noire).

1, 'include' => $prevPost->ID ); $prevPost = get_posts($args); foreach ($prevPost as $post) { setup_postdata($post); ?>
Précédent

1, 'include' => $nextPost->ID ); $nextPost = get_posts($args); foreach ($nextPost as $post) { setup_postdata($post); ?>

Suivant