Crédit photo : © Éditions Mains libres / Facebook

Les Éditions Mains libres voient le jour à Montréal

| | ,

La nouvelle maison d’édition, qui a annoncé cette semaine son arrivée dans le milieu littéraire québécois, fera paraître au moins 7 livres dès l’automne. 

Élaborée au cours de plusieurs mois, celle-ci place l’engagement au cœur de sa mission, tant envers les auteurs auxquels elle offrira un accompagnement personnalisé qu’envers la société ; on souligne sur son site son « désir d’équité et de respect des enjeux actuels ».

Cofondées par Stéphane Despatie, Corinne Chevarier et Didier Minneci, qui partagent des années d’expérience diversifiée dans le monde des affaires et de la culture, les éditions Mains libres se spécialisent en romans, essais et romans graphiques. Elle offrira une sélection de créations originales et de qualité, parmi lesquelles elle compte déjà 7 livres en voie de parution.

Parmi ceux-ci se trouvent d’abord deux essais, dont l’un se rapproche du roman par son usage de fiction. Il s’agit de L’origine du futur, par Francis Catalano, qui raconte « un long voyage dans l’histoire de l’Amérique du Nord » et nous ramène au parcours des premiers arrivants du continent tout en évoquant le futur à travers un texte tissé par plusieurs narrateurs. La deuxième œuvre de cette catégorie, Paroles amérikoises, est une invitation du cinéaste Pierre Bastien à contempler notre héritage métissé, commun aux Nations autochtones et aux Québécois et bâti au fil des rencontres que raconte entre autres cet essai.

Trois romans paraîtront également cet automne aux Éditions Mains libres : Ciels parallèles, Skatepark et Fretless. Dans le premier, qui est également le premier roman du comédien et poète Henri Chassé, se croisent les destins d’« un ancien disquaire, un vieux musicien de jazz américain [et] une caissière mystérieuse comme le ciel de Naples », avec leurs errances et leurs quêtes identitaires respectives. Dans Skatepark, la troisième édition d’un roman de Madeleine Monette, ce sont plutôt une jeune femme qui réprime son art, un nouvel amoureux et un adolescent énigmatique qui se croisent dans ce roman sur la bienveillance, le déni, la sincérité et le mensonge. Fretless, un roman de Stéphane Despaties, raconte quant à lui l’histoire de Raph, un musicien qui voulait se désengager de tout, et gravite autour des thèmes de l’engagement et de la liberté.

Enfin, les lecteurs québécois peuvent attendre la parution de Fuites, un roman graphique scénarisé par Stanley Péan et co-scénarisé ainsi que dessiné par Jean-Michel Girard qui raconte l’histoire, qui se déroule vers la fin du 19e siècle, d’une apprentie horlogère londonienne et d’un ancien esclave clarinettiste – et à travers elle celle de toute l’Amérique en construction. Ils auront aussi la chance de découvrir Elizabethville, un roman policier centré sur une histoire de corruption découverte par un « diplomate plutôt misanthrope, obèse, spécialiste du Moyen-Orient et souffrant d’un choc post-traumatique ».

Toutes ces œuvres paraîtront à l’automne 2021. Nous avons hâte de découvrir quelles seront les prochaines sélections de cette maison d’édition prometteuse!

Marguerite Setrakian
Précédent

Casa de Poutine : un rôle enrichissant pour Claudie Mercier

Pour l’amour de la culture | Je t’aime

Suivant