Crédit photo : © Jean-Philippe Doucet / Projection · Culturel

Juste pour rire 2021 : casser la glace avec une triple dose d’humour

| | , ,

Jeudi soir, les humoristes Alex Roy, Josiane Aubuchon et le très attendu Martin Vachon ont cassé la glace en vue de la première journée du Festival Juste pour rire. Dans un spectacle à « triple dose d’humour », les artistes de la scène ont permis aux festivaliers sur place de revivre le bonheur des performances en personne et d’échanger des fous rires dans une soirée 100 % humoristique.

Du 15 au 24 juillet prochain, les amoureux d’humour se dirigeront vers la Scène Beneva pour y constater les prouesses des différents humoristes québécois du moment. Hier soir, le premier chapitre de Juste pour rire aura été marqué des retrouvailles entre un public assoiffé de recevoir des blagues et trois humoristes heureux comme jamais de retrouver la scène !

Un numéro d’ouverture comme on aime avec Alex Roy

© Jean-Philippe Doucet / Projection · Culturel

Si le nom d’Alex Roy ne sonne aucune cloche dans votre esprit à la première lecture, c’est probablement que vous n’avez pas en souvenir sa première partie des Grandes Crues, mais également de la talentueuse et respectée Lise Dion. Humoriste de carrière depuis près de 12 ans, Alex Roy a encore une fois laissé de l’avant son style unique dans un numéro qui aura duré près de 30 minutes.

Une demi heure où celui qui compte plus de 2000 spectacles à son actif aura réussi à divertir sa clientèle cible par son grand retour dans le temps sur la pandémie, présenté évidemment avec beaucoup d’humour. Captivant du début jusqu’à la fin de son numéro d’ouverture, Alex Roy se mérite une belle note à l’agenda au terme de la soirée où le beau temps ajoutait à l’expérience.

Josiane Aubuchon : une énergie débordante

© Jean-Philippe Doucet / Projection · Culturel

Voulant suivre les pas de son prédecesseur, c’est une Josiane gonflée à bloc qui a pris d’assaut la Scène Beneva, jeudi soir. Agile conteuse et aisément capable d’instaurer un climat intime avec son public, l’humoriste québécoise n’a pas à broncher devant sa performance du jour. Son énergie contagieuse aura certainement joué de son côté, dans une mission qui était difficile d’entrée de jeu, celle de se retrouver au beau milieu du spectacle.

Malgré l’obstacle présenté devant elle, Josiane a bien livré la marchandise devant une foule qui, vers la fin du numéro de l’énergique humoriste, semblait avoir hâte de retrouver Martin Vachon, un des humoristes les plus connus dans l’industrie de l’humour au Québec.

Le clou du spectacle signé Martin Vachon

Nullement besoin de présentation, le sympathique Martin Vachon était de retour sur scène avec le grand sourire aux lèvres. La réponse du public semblait unanime : il a donné un spectacle à la hauteur de son grand talent ! Habitant la scène comme lui seul sait le faire, il aura été en mesure de tenir en haleine son public pour l’entièreté de sa prestation d’une trentaine de minutes.

Rôdant sa performance sur des histoires personnelles qui ont bien fait rire la foule, il est indéniable de dire que l’humoriste québécois n’a pas perdu la touche qu’il avait avant la fameuse pandémie et que le meilleur reste à venir pour lui.

Une programmation du tonnerre à venir

Les prochains jours s’annoncent très prometteurs pour les gens qui prendront d’assaut la Scène Beneva avec la présentation de spectacles mettant en vedette des artistes et des humoristes ayant fait leur marque, tels David Goudreault, Patrick Groulx, Rachid Badouri, Stéphane Fallu et Réal Béland.

Un rendez-vous à ne pas manquer et qui se termine le 24 juillet prochain. En plus des prestations extérieures à la Scène Beneva, vous pouvez admirer l’humour d’ici via la Place Loto-Québec, ou encore, l’Espace Ludique. Dans tous les cas, un passage à la Place des Festivals est de mise pour ceux et celles qui aiment le talent local en humour.

Jean-Philippe Doucet

Oeuvrant dans le domaine sportif depuis maintenant plus de trois ans, Jean-Philippe tente de joindre sa passion des communications pour en faire profiter le domaine culturel ! En plus de son bagage dans le domaine sportif, Jean-Philippe est actuellement étudiant en sciences de la communication à l'université de Montréal et a un intérêt marqué pour le showbizz québécois.

Précédent

Klô Pelgag en nomination au Prix de musique Polaris

Découverte PC : un Estrien en quête de gloire

Suivant