Crédit photo : © Jean-Simon Marchand / Projection · Culturel

Guillaume Lafond : vivre de sa passion au quotidien

| | , ,

Dans le cadre du premier d’une longue série de spectacles à travers le Québec cet été, l’ancien académicien, Guillaume Lafond, en a donné pour leur argent aux détenteurs de billets de la première soirée du Festival Soif de Musique. Présenté au Théâtre Des Tournesols de Cowansville, ce spectacle marquait la réunion entre l’artiste country et ses plus fidèles supporteurs, jeudi soir.

Quelques mois après avoir fait vibrer le Québec en entier sur ses airs country, c’était au tour des festivaliers de Cowansville de profiter de la visite de l’énergique chanteur de 26 ans. Quoi de mieux qu’un rendez-vous intime devant près d’une centaine de personnes pour replonger dans l’univers de Guillaume Lafond, chanteur qui ne vit que pour son rêve le plus cher, celui de vivre de sa passion de la musique.

Goûter à l’expérience entre chums !

© Jean-Simon Marchand / Projection · Culturel

Après avoir mis la table avec deux brillantes interprétations en lever de rideau, dont Budapest, chanson qu’il avait chanté lors de son parcours à Star Académie, Guillaume a invité sur scène son grand ami, Shawn McPherson. Question de l’appuyer et de le mettre en confiance pour la totalité du spectacle, Shawn a livré la marchandise avec son harmonica à la main, accompagnant avec brio le favori de la foule, jeudi soir. D’ailleurs, c’est à la demande de Guillaume si son complice et ami était de la fête, lui qui sera également aux côtés de l’ancien académicien pour une bonne partie de sa programmation estivale.

« Je voulais avoir des points de repère avec des gens que je connaissais, comme pour me calmer. Avec Shawn, c’est en quelque sorte mon selfplace. Dans le sens qu’on joue depuis qu’on est au cégep et quand je suis avec lui, on joue de la musique entre chums et il n’y a rien qui me stresse avec ça. Cet été ce sera avec lui pas mal. »

Guillaume Lafond, en entrevue avec Projection · Culturel

Si la relation entre les deux membres n’a pas toujours été rose, comme lorsqu’ils ont fait connaissance au Cégep de Drummondville et qu’ils ne « s’aimaient pas la face au début », Guillaume et Shawn ont vite montré au public présent à Cowansville que leur complicité pouvait très bien se jumeler quelques années plus tard.

Les deux amis dans la vie de tous les jours ont interprété une bonne dizaine de morceaux ensemble durant la soirée, dont la chanson maîtresse de son répertoire musical, Aline, mais aussi…. quelques nouvelles compositions !

Des créations musicales à la hauteur des attentes

© Jean-Simon Marchand / Projection · Culturel

Sans surprise, le chanteur aux yeux bleus et à la barbe finement taillée a profité de son périple à Cowansville pour présenter en exclusivité deux de ses nouvelles compositions. L’une des chansons s’intitule À destination, un morceau inspiré par le train de la vie dans lequel nous vivons. Le principal intéressé avoue même que sa composition a été produite dans un temps retard d’environ 45 minutes !

« Il ne faut pas que je travaille quelque chose pendant des jours et des jours, moi ça doit sortir sur le pif ! Aujourd’hui, de jouer mes compositions devant un public, c’est un des plus beaux feelings », poursuit celui qui sera également à Cowansville ce vendredi pour deux autres présentations devant le public.

Bien que le résultat final de cette composition personnelle ne roule pas encore sur les radios du Québec, je suis persuadé qu’une fois sur le marché, celle-ci se frayera un chemin dans les oreilles des Québécois et Québécoises au cours des prochains mois.

Au terme de cette composition, une autre a suivi et elle était tout autant de bon goût, mais ce que les adeptes sur place ne savent pas, c’est qu’ils auraient très bien pu en entendre une troisième dans le cadre du premier de trois spectacles pour Guillaume.

« J’étais supposé faire une autre chanson par rapport à mon grand-père qui a fait la guerre, mais j’étais trop émotif pour la faire. Je crois que si je l’avais faite, je n’aurais pas pu finir le show », avoue l’artiste de 26 ans.

Questionné à savoir si l’on ne pourrait pas assister à la sortie prochaine d’un EP ou d’un premier album personnel, le chanteur country a été de glace en refusant de s’avancer sur les prochaines sorties entourant sa carrière musicale.

« Je ne veux pas m’avancer là-dessus, pour ne pas créer des attentes. On espère que quelque chose va venir bientôt, mais oui, j’ai pour l’instant 5-6 chansons qui sont prêtes. Je vais me concentrer sur la tournée cet été et après on se concentrera sur d’autres projets. »

Guillaume Lafond, en entrevue avec Projection · Culturel

Le point sur un parcours mémorable

Maintenant que la poussière de l’aventure télévisée est retombée, celui que l’on a connu pour son style musical unique et son fameux « Gui-move » ressent encore aujourd’hui un immense sentiment de fierté par rapport à son parcours à l’Académie.

« La transition entre Star Académie et la vraie vie a très bien été. En sortant de l’Académie, j’étais toujours sur un hype, parce que je suis sorti de là la tête haute avec une dernière prestation où j’étais plus que fier ! Je n’avais vraiment rien à me reprocher dans ce parcours, j’ai été authentique du début à la fin », avoue-t-il.

Baignant dans l’univers musical à temps plein depuis sa sortie de l’aventure, la relève du country au Québec se dit heureux d’enfin pouvoir vivre son rêve de jeunesse, celui de vivre de sa propre musique !

« Moi mon rêve ce n’était pas d’aller à Star Académie, c’était de vivre de ma musique ! En ce moment, je fais juste de la musique et je joue au golf, c’est ça le rêve ! »

Guillaume Lafond, en entrevue avec Projection · Culturel

« Avant Star Académie, je faisais des bars ou des restaurants et je te dis, il n’y avait même pas 30 personnes ! Et dans les 30, la plupart ne m’écoutaient pas », affirme-t-il avec le sourire aux lèvres.

Ceux qui connaissent bien Guillaume savent que ce dernier a toujours été terre à terre. Sachez que cette authenticité ne sera pas mise aux oubliettes avec cette récente vague de popularité qui l’accompagne. En effet, le principal intéressé préfère demeurer « vrai » et veut à tout pris transmettre sa passion de la musique comme lui seul entend le faire, c’est-à-dire avec beaucoup de bonheur et de passion.

« Mon but n’est pas d’être populaire, moi ce que je veux faire c’est de jouer de la musique. Tu me trouves des beaux shows comme celui à Cowansville de ce soir, c’est ce que je veux ! Je suis heureux ! »

Guillaume Lafond, qui a été approché et signé par Musicor suite à sa participation à Star Académie.
Jean-Philippe Doucet

Oeuvrant dans le domaine sportif depuis maintenant plus de trois ans, Jean-Philippe tente de joindre sa passion des communications pour en faire profiter le domaine culturel ! En plus de son bagage dans le domaine sportif, Jean-Philippe est actuellement étudiant en sciences de la communication à l'université de Montréal et a un intérêt marqué pour le showbizz québécois.

Précédent

Voyager avec Alexandra Stréliski et l’OSM

Plonger dans les pires moments de l’histoire avec Charles Beauchesne

Suivant