Crédit photo : © YouTube/Soubillz Officiel

Né pour vaincre : Soubillz est en mission

| | ,

Avec son nouvel album Né pour vaincre, paru mercredi, Soubillz continue de se hisser parmi l’élite du rap québécois. Avec plusieurs collaborations, un flow constant et quelques rythmes entraînants, le jeune homme originaire de Montréal a réussi son pari.

Né pour vaincre, qui fait suite à son premier disque Né pour briller (2020), porte bien son titre. On y entend la continuation de ce qui a déjà été commencé pour Soubillz, c’est-à-dire l’établissement progressif de son style au sein des joueurs déjà établis du rap québ.

Il ne veut plus créer sa propre place, il désire en prendre plus que les autres.

De neuf chansons pour un total de 25 minutes, la durée du disque est relativement courte. Mais il compense avec sa variété : pas moins de sept rappeurs ont été invités à apparaître sur l’une des pistes. Ça en fait un bassin fort propice à la création de liens, qui pourraient générer des associations futures – et surtout de la bonne musique.

White-B, tête d’affiche du collectif 5sang14, figure sur la chanson Sale, originalement parue de manière individuelle en novembre 2020. Et lui aussi membre de 5sang14, Capitaine Gaza s’offre un couplet dans Étonner.

Russkov, qui apparaît à l’arrière-plan de plusieurs vidéoclips de Soubillz, peut également être entendu dans Sale.

Une petite touche anglophone a été ajoutée à l’album, en la présence de deux rappeurs produisant leur musique en anglais. Kali s’est joint au principal intéressé pour la chanson Rumors Pt. 2, tandis que WhoIsDG rappe sur Rover.

De grosses têtes d’affiches en Souldia et Shreez ont eux aussi été invités à se joindre à la partie, eux qui ont leur mot à dire sur la piste J’men rappelle (dont le vidéoclip officiel apparaît plus haut).

Né pour vaincre est disponible sur toutes les plateformes, dès maintenant.

William Thériault

William est un véritable passionné d'actualité et d'information. Rêveur se démenant au quotidien, il a le journalisme pour vocation. Couvrir la culture, c'est un moyen de sortir de sa zone de confort.

Précédent

Les inscriptions débutent pour Star Académie 2022

Vice E Roi lance un nouveau vidéoclip pour Mon poids, mon prix, ma langue

Suivant