Crédit photo : © Patrick Fadel / Projection · Culturel

Découverte PC : le polissage du diamant Céleste Lévis

| | ,

À tous les dimanches, un ou une artiste de la scène est mis de l’avant dans le cadre de la « Découverte PC », une initiative donnant toute la place à la relève en musique au Québec. Aujourd’hui, c’est à Céleste Lévis que revient cet honneur, elle pour qui j’ai moi-même eu un réel coup de coeur musical, à la suite de son plus récent spectacle donné au Ministère de Montréal, la semaine dernière.

L’auteure-compositrice-interprète provenant de Timmins, une ville dans le nord de l’Ontario, n’en est pas à ses premiers pas dans la province voisine de son patelin. Ancienne participante à l’émission La Voix en 2015, la chanteuse s’accroche toujours à son rêve de jeunesse, celui de faire de sa passion, une profession. Pour en arriver-là, elle n’hésite pas à mettre ses bottes de travail et met les bouchées doubles dans le but de venir chercher droit au coeur son public avec des compositions qui font l’unanimité.

Si de mettre la langue de Molière de l’avant en chansons est quelque chose d’important aux yeux de l’artiste, il faut savoir que celle-ci peut jongler entre les deux langues, pour donner un résultat impressionnant, d’où la comparaison imagée au polissage d’un diamant.

Personnellement, ce qui a charmé l’adepte de musique en moi n’a pas uniquement été la justesse vocale, mais davantage sa façon de communiquer son message à travers son art qu’elle partage affectueusement auprès de ses amateurs depuis maintenant près d’une dizaine d’années déjà. Un répertoire garni se retrouve sur les différentes plateformes numériques, je vous recommande donc d’y faire un tour très bientôt. D’ailleurs, sa plus récente composition Ça passera, devrait en principe venir toucher plusieurs nostalgiques, grâce à des paroles réfléchies et à un audit sonore qui se joint à merveille avec les réflexions de l’artiste au cours des derniers mois.

« Ça passera représente toutes les réflexions que j’ai eues dans la dernière année sur les plans personnel et artistique. »

– Céleste Lévis, à l’annonce du dévoilement de sa chanson.

Tout commence, et recommence le temps d’un soupir

Un simple désire peut te laisser le temps de guérir

Quand tes idées deviendront lourdes

Il faut croire que ça passera

extrait de ça passera

Un passage récent en sol montréalais pour Céleste Lévis

Après un arrêt au Centre d’Art La Chapelle de Québec, Céleste avait rendez-vous avait rendez-vous aux côtés de Marc-Antoine Joly, son copain, avec la salle de spectacle Le Ministère de Montréal, samedi le 12 juin dernier. En plateau double avec le duo Geneviève et Alain, un autre couple en musique qui fait des prouesses depuis déjà quelques années, Céleste a eu la chance de performer les plus récents morceaux de son répertoire, dont Come back to me, Un peu et Ça passera en première partie de spectacle.

© Patrick Fadel / Projection · Culturel

Pour la deuxième portion du spectacle, Geneviève et Alain ont pris d’assaut la scène et ont également offert une performance digne de mention. Un bref retour sur scène dans une soirée intime qui valait définitivement le détour, tant pour la première partie de Céleste et Marc-Antoine, mais également celle de Geneviève et Alain qui ont fait rayonner leur complicité des beaux jours pour donner un résultat plus que satisfaisant. Un autre exemple démontrant que le talent local en musique est définitivement à son apogée au cours des dernières années et où les découvertes pleuvent.


C’est un rendez-vous tous les dimanches pour la Découverte PC hebdomadaire, votre recommandation musicale du weekend à ne pas manquer.

Jean-Philippe Doucet

Oeuvrant dans le domaine sportif depuis maintenant plus de trois ans, Jean-Philippe tente de joindre sa passion des communications pour en faire profiter le domaine culturel ! En plus de son bagage dans le domaine sportif, Jean-Philippe est actuellement étudiant en sciences de la communication à l'université de Montréal et a un intérêt marqué pour le showbizz québécois.

Précédent

Inspiration PC : démystifier la ménopause avec Véronique Cloutier

L’OSM présente « Voix de femmes : une ode à la vie »

Suivant