Crédit photo :

Serge Bouchard : l’envol d’un grand homme

| |

Plusieurs disent de lui qu’il était un grand sage, d’autres parlent de son intelligence et tous se rappellent sa voix franche et bienveillante, une voix qui l’a accompagné pendant de nombreuses années à l’animation d’émissions de radio. Après une longue et brillante carrière, l’auteur et anthropologue Serge Bouchard s’est éteint à 73 ans.

Pour ma part, je resterai toujours marquée par ce recueil qu’on m’avait imposé pour un cours de français au cégep. C’était au temps des mammouths laineux ne ressemblait à aucun autre livre que j’avais pu lire jusque-là – et pourtant, je suis une grande lectrice. Il y avait, dans les mots de Serge Bouchard, quelque chose de magique, de poétique. C’était franc et honnête, rempli d’émotions qu’on ne cherchait pas à cacher.

© Hamza Abouelouafaa / Radio-Canada

Le parcours d’un visionnaire

Diplômé en anthropologie de l’Université McGill et de l’Université Laval, Serge Bouchard s’est toujours passionné pour l’histoire des Premières Nations. Son mémoire de maîtrise portait d’ailleurs sur le savoir des chasseurs innus du Labrador. Durant sa longue carrière, il s’est aussi intéressé à la culture des camionneurs dans le nord du Canada.

Écrivain incomparable, il est l’auteur de plus d’une vingtaine d’ouvrages et laisse derrière lui un héritage bien plus grand que ses mots. Pendant 25 ans, il a débité sa vision du monde et son savoir à ses fidèles auditeurs dans le cadre de nombreuses émissions diffusées à Radio-Canada. Avant d’être frappé par la maladie, Serge Bouchard partageait le micro avec Jean-Philippe Pleau à la barre de C’est fou..., leur émission de radio.

Le décès d’un grand homme

Si Serge Bouchard avait des soucis de santé connus depuis avril, rien ne laissait présager son départ. Le 9 mai dernier, l’anthropologue a même tenu à transmettre un message à ses auditeurs par le biais de la page Facebook de son émission.

« Je vous remercie de votre patience, et de votre discrétion. Je retrouve lentement ma force de mammouth, et j’ai hâte de retrouver le micro, les auditrices et les auditeurs, le jeune-vieux Jean-Philippe Pleau et notre valeureux recherchiste Mathieu Fournier. »

Serge Bouchard, sur la page Facebook de l’émission C’est fou.

Jean-Philippe Pleau, encore secoué par le décès soudain de son acolyte, a livré un poignant message sur sa page Facebook personnelle aujourd’hui, en début d’après-midi. Il lui avait parlé au téléphone pas plus tard que la veille, « pendant Canadien ».

« Tu remontais la pente. Ta voix était bonne. T’allais avoir ton congé d’hôpital vendredi. Tu voulais qu’on se voit ce week-end. Dehors. À deux (maudits) mètres. La mort nous sépare maintenant. Mais comme tu me l’as enseigné, la présence est dans l’absence. Tu n’es pas loin, je le sais. Je le sens. Je t’aime. On t’aime. »

Serge Bouchard, bien plus qu’un anthropologue, était un grand sage d’un intellectuel sans limites qui a su laisser sa marque dans la société québécoise et dans le coeur de tous ses auditeurs et lecteurs. Il a contribué à la vie que nous menons, et nombreuses sont les personnes qui ont tenu à souligner son passage. Ci-dessous sont rassemblés quelques-uns des témoignages de Québécois marqués par le savoir de ce grand homme.

Je terminerai ce texte en lui rendant hommage. Aujourd’hui, c’est un grand homme qui prend son envol.


Ne manquez pas l’émission spéciale en mémoire de Serge Bouchard, diffusée ce soir à 21h à Radio-Canada.

Audrey Robitaille

Amoureuse des mots depuis toujours, Audrey étudie présentement le journalisme à l’UQAM. Passionnée d’écriture, de théâtre et de tout ce qu’elle entreprend, elle souhaite partager son amour de la culture québécoise.

Précédent

« Coeur léger » : Andréanne A. Malette propose un tout nouvel extrait radio

Marie-Ève Janvier et Joël Legendre animeront une compétition culinaire

Suivant