Crédit photo :

Inspiration PC : résonner comme une femme avec Anémone

| |

Tous les samedis, l’Inspiration PC célèbre des artistes qui inspirent les Québécois par leur authenticité, leur courage ou leur volonté d’éveiller les consciences, un projet à la fois. Cette semaine, une chanteuse et musicienne émergente s’est particulièrement démarquée en entrevue avec Projection · Culturel. Anémone Cantin, 21 ans, a sorti vendredi son premier single, « Scars », avec l’espoir de montrer aux femmes qu’elles ont leur place dans le monde de la musique.

L’histoire d’amour entre Anémone et la musique est née peu de temps après le décès de Michael Jackson, alors qu’elle n’avait que neuf ans. D’abord intéressée le chant, elle s’est plus tard découvert une passion pour la guitare électrique, instrument qu’elle ne quittera plus. À partir de ce moment-là, elle savait qu’elle devait en faire son métier.

Elle intègre le programme de guitare du Cégep Saint-Laurent à peine un an après avoir commencé à jouer de son instrument. Malgré son amour pour la guitare électrique, elle affirme que son parcours n’a pas toujours été facile. « J’ai ressenti beaucoup de pression de performance dû au fait que j’étais la seule fille de mon programme », confie Anémone en entrevue avec Projection · Culturel.

© Page Facebook Anémone

Prendre sa place en tant que femme

Durant les deux années où elle a évolué en tant que guitariste au sein du Big Band de son école, Anémone a pu constaté le manque de femmes dans le milieu de la musique. « Souvent, on avait la pression de performer aussi bien que les hommes, mais en même temps, on vivait aussi les préjugés que les femmes qui jouent des instruments traditionnellement associés aux hommes vivent, déclare-t-elle. C’est sûr que ça cause de l’anxiété de toujours devoir te prouver encore plus parce que t’es une femme ».

« Avec ma musique et mes paroles, je souhaite aborder des thèmes qui touchent notre
époque, comme la place des femmes dans l’industrie de la musique ou l’anxiété et le
stress ressentis en raison des obligations de bien performer. »

ANémone, via un communiqué de presse

Afin de contrer les stéréotypes envers les femmes présents dans l’industrie, Anémone a choisi de s’entourer uniquement de femmes pour la réalisation de son premier single, « Scars ». En plus de l’avoir écrit, composé et interprété, elle y joue également la guitare électrique, prouvant une fois de plus aux Québécois qu’une femme peut tout faire.

Un premier single qui résonne

« Scars » est le cri du désespoir que l’on pousse quand quelqu’un que l’on aime nous déçoit. Anémone s’est inspirée de son vécu pour rendre la chanson encore plus juste et sensible, la faisant résonner chez tout ceux qui l’écoutent.

« Quand t’es quelqu’un de souriant et de dynamique, les gens t’associent souvent à la bonne humeur, et j’ai l’impression que du moment que tu vas moins bien, ils ne savent pas comment réagir », explique-t-elle.

Comme beaucoup d’autres artistes, Anémone s’inspire d’histoires qu’elle a personnellement vécue en espérant pouvoir rejoindre ses auditeurs au travers de ses chansons. C’est le cas de « Scars », où elle parle du sentiment que l’on ressent quand une personne que l’on aime ne répond pas présent au moment où tu en aurais le plus besoin. C’est un sentiment « universel ».

C’est après avoir fait écouté sa composition à sa tante qu’Anémone a compris qu’elle pouvait vraiment rejoindre son public avec sa musique. « Elle pleurait parce que mes paroles l’ont touché. Je n’imaginais pas que ma musique pouvait avoir cet effet-là, avoue-t-elle. J’aime ça connecter avec les gens à travers ma musique. J’espère pouvoir le faire in real life quand les shows vont revenir ».

À toi, cette femme qui rêve de faire de la musique

« N’écoute pas ce que les gens vont te dire. Reste concentrer sur toi, sur ce que tu fais et sur ta progression. Ne te préoccupe pas des hommes qui vont te dire que tu n’es pas assez ci, que tu n’es pas assez ça… Oublie ça. Souvent, ils veulent juste t’écraser pour se remonter. Faut qu’on fonce malgré tout, même si on a pas de confiance en soi, faut juste essayer d’oublier et y aller ».

ANÉMONE, MESSAGE AUX FEMMES

Anémone, loin de se laisser décourager par les stéréotypes et le sexisme, a des projets plein la tête. Le vidéoclip de « Scars » est notamment prévu très bientôt, en plus de la sortie d’un deuxième single cet été. La possibilité de la sortie d’un EP pour l’automne a également été évoquée.

« Scars » est disponible sur les plateformes numériques dès maintenant.

Audrey Robitaille

Amoureuse des mots depuis toujours, Audrey étudie présentement le journalisme à l’UQAM. Passionnée d’écriture, de théâtre et de tout ce qu’elle entreprend, elle souhaite partager son amour de la culture québécoise.

Précédent

Génies en herbe : un mariage qui ne s’oublie pas

Pour l’amour de la culture | Live dans le plaisir

Suivant