Crédit photo :

All in Good Time : un premier album enivrant pour Sam Tucker

| | , ,

Rock, blues, groove : Sam Tucker présente son premier album All in Good Time composé de 13 chansons toutes plus enivrantes les unes que les autres. Disponible sur toutes les plateformes depuis vendredi, l’artiste fait vibrer l’auditeur du début à la fin.

Dans une puissance et une émotivité infinie, on est transportés dans un autre monde le temps de cet album. Au début, on peut entendre des chansons plus intenses, plus rock n’roll et pop, qui viennent chercher dans le bas du ventre, qui donnent envie de bouger. Prenez gare, puisque le tout se calme avec la pièce « Calm Down Child » qui vient plutôt chercher les émotions, par son rythme, sa mélodie et ses paroles.

« Le natif de Retford, en Angleterre, a le secret d’installer de prenantes atmosphères et de jouer avec les textures et les sonorités, comme en témoignent ‘’Calm Down Child’’, qui se balance entre puissance et émotion. »

– Par communiqué

La succession des pièces de l’album se fait dans la douceur, venant toutes chercher quelque chose de différent chez la personne qui l’écoute. « Deep », comme le nom le dit si bien, va au plus profond de nous-même, avec les tonalités, les notes de la musique ainsi que la voix plus rauque du chanteur. Tout de cette chanson lui vaut son titre.

Pour tous les goûts

S’ensuit « Love And Other » avec un rythme entraînant et calme à la fois, s’enchaînant bien avec la précédente. On nous ramène un peu plus vers le rock avec « H.D.I.F. », afin de préparer le terrain pour la suivante, « Trouble in Paradise ». Sam Tucker a même sorti un vidéoclip pour cette dernière, puisqu’il s’agit de son nouveau single. On aura probablement la chance de l’entendre dans les radios québécoises dans les prochaines semaines.

Avec une tonalité un peu plus pop sans jamais laisser le rock prédominant, c’est certain qu’elle plaira à une majorité de personnes. Rappelant les années 80, c’est une chanson parfaite à écouter en roadtrip ou durant une soirée estivale autour d’un feu avec des amis.

Terminant l’album dans de puissantes émotions, l’artiste sait comment manier sa voix, les paroles et la musique pour donner un album à écouter à part entière.

« Créer cet album, c’était une grande exploration musicale pour moi. Une coagulation, si vous voulez, des myriades d’influences musicales qui m’ont mené où je suis en tant qu’artiste aujourd’hui. Je suis convaincu qu’il y a quelque chose pour tout le monde à aimer ou apprécier sur cet opus, et j’espère que vous allez être d’accord avec moi ! »

– Sam Tucker, par publication Facebook

Pour la réalisation de cet album, il a fait appel à Jesse Mac Cormack et à Rob Heaney pour le son et le mixage. En s’accompagnant à la guitare, il a également un groupe de musiciens composé de François Plante à la basse, de Sam Joly à la batterie, de Robbie Kuster à la batterie, de Jesse Mac Cormack à la guitare, à la basse, aux claviers et percussions et de Lévy Bourbonnais à l’harmonica.


Suivez Sam Tucker sur Instagram et Facebook pour ne rien manquer de ses futures sorties musicales.

Rosie St-André

Passionnée par l’écriture et la lecture depuis son jeune âge, Rosie a un amour inconditionnel pour la langue française et la culture québécoise. Finissante en journalisme en ATM, elle croit important de soutenir les artistes d’ici en leur donnant une voix au sein des différents médias afin de promouvoir le talent de la province

Précédent

Découverte PC : jeunesse d’ici avec Ehlee

Gala Artis : Les beaux malaises doublement gagnants

Suivant