« I’ll be there tomorrow » de Pelch : un mélange d’espoir et de nostalgie

Pelch
© Pelch / YouTube

« I’ll be there tomorrow » de Pelch : un mélange d’espoir et de nostalgie

C’est sous un air d’espoir et de mélancolie que la nouvelle chanson de l’artiste émergent Pelch, « I’ll be there tomorrow », transporte les auditeurs.

Sortie sous forme de mini-album, une pièce d’environ une minute 30 secondes la succède, « Nostalgia (Freestyle) », qui est en quelque sorte la rétrospective de la première chanson, comme un certain regard en arrière de son histoire.

Disponibles depuis vendredi sur toutes les plateformes, les deux pièces se complètent à merveille. La première racontant l’histoire au présent, comme quoi il aimerait retrouver sa liberté, mais qu’il a été pris au dépourvu de ses propres sentiments.

Les paroles en harmonie avec la musique traduisent autant du bonheur que du regret, comme s’il y avait une part de l’histoire qui lui faisait du bien, alors qu’une autre le détruisait de l’intérieur. De la manière que Pelch l’interprète, on peut sentir les émotions fortes reliées à la pièce. L’auditeur est amené dans un amalgame de sentiments, d’autant plus que la guitare acoustique mélangée à une musique plus calme vient tout enrober pour créer une pièce émotive du début à la fin.

La rétrospective

L’autre, d’un air plus triste, d’où on comprend le nom « Nostalgia (Freestyle) », fait état de ses émotions depuis que la personne n’est plus dans sa vie, qu’il est maintenant libre, mais que ce n’est plus la même chose. Le fade out de « I’ll be there tomorrow » est le fade in de celle-ci, liant les deux chansons comme si ç’en était qu’une. Si l’auditeur ne porte pas attention, c’est comme s’il s’agissait de la même pièce et c’est certainement voulu de la part de l’artiste. La transition se fait subtilement et doucement, afin de laisser le temps de changer d’état d’esprit entre les deux.

« I found a way to feel free without you even though I really thought I still loved you. If you let me fall, catch me right, cause if I ever come up, I’ll be right next to you »

Extrait des paroles de la pièce « Nostalgia » (Freestyle)

La pièce « Nostalgia (Freestyle) » présente un rythme plutôt doux, calme et serein, dans laquelle on peut entendre derrière la guitare acoustique des rires et des conversations de certaines personnes en arrière-plan, comme s’il s’agissait de souvenirs qui refont surface, alors que les sentiments s’emparent de son être malgré lui. On sent d’une part du regret et de la tristesse, et d’autre part, une certaine libération.

Deux chansons poignantes, qui forment une pièce à part entière, qui feront certainement partie de la liste de lecture de plusieurs. L’artiste émergent sait définitivement comment manier les mots pour les harmoniser dans des pièces émouvantes et entraînantes à la fois. Des chansons qu’on pourrait écouter à répétition pendant des heures pour se laisser bercer à travers des histoires et des mélodies qui touchent droit au cœur.


De son vrai nom Guillaume Pelchat, Pelch a connu un succès fulgurant avec son premier single « Yellow Shirt ». Il est maintenant très actif sur Tiktok, ses vidéos récoltant des milliers de vues. Le jeune homme a d’ailleurs été l’une des Découvertes PC qui se retrouvent chaque dimanche sur le site. On peut écouter ses créations sur toutes les plateformes numériques.

1, 'include' => $prevPost->ID ); $prevPost = get_posts($args); foreach ($prevPost as $post) { setup_postdata($post); ?>
Précédent

1, 'include' => $nextPost->ID ); $nextPost = get_posts($args); foreach ($nextPost as $post) { setup_postdata($post); ?>

Suivant