Crédit photo :

Deux mots : inattendu et époustouflant

| |

Luc Dionne est cruellement intelligent dans son écriture pour finir cette cinquième saison ainsi. L’attente jusqu‘à l’automne prochain sera interminable.

Du moins qu’on puisse dire, personne ne pouvait s’attendre à retrouver Yannick Dubeau dans la rue… Que fait-il là ? Comment a-t-il réussi à retrouver sa liberté ? Peut-être que ceci n’est que l’imagination de Bruno.

S’il est vraiment en liberté comme on a pu le voir, qui est l’homme derrière ? Que prépare-t-il ? Je sens que le début de saison l’automne prochain sera bien intéressant.

Que dire du retour d’Amélie Bérubé (Charlotte Legault), alias Miss BBQ. Elle était également l’ex de Laurent Cloutier et il est clair qu’elle possède des informations très incriminantes sur le commandant Chiasson. Jusqu’à quel point ? Une chose est claire, la stratégie de Mélissa Corbeil était parfaite. Ça sent la fin pour lui, il se pourrait bien qu’on ait vu ses derniers milles au poste de commandement du District 31.

Mélissa Corbeil
© ICI TÉLÉ

Le retour de ses personnages ont enlevé bien de la place à l’histoire centrale qui a conclu cette saison. Un vent de soulagement : Jean Brière est en vie. Par contre, il semble avoir assisté aux déguisements des meurtres de ses ravisseurs. Ira-t-il en ondes avec ce qu’il a vu ?

L’histoire de Patricia Ledoux et Vincent Lemaire se boucle enfin. Rien à dire de plus !

Je reprends les mots de ma collègue Audrey pour parler de cette affaire dont Poupou s’occupe : « Une nouvelle affaire concernant un jeune revendeur de drogues prendra également une vilaine tournure et nous laissera en suspens. »

Marc-André Fortin

Véritable passionné de la culture québécoise, Marc-André voit dans ce projet, une chance de pouvoir transmettre un peu de sa passion à toute personne qui s’y voit intéressée. Que cela passe par les séries télévisées, les chansons québécoises ou les humoristes, il aimerait que les jeunes se reconnaissent et s’accrochent à ce qui est fait ici.

Précédent

« Sur mesure » : un rendez-vous musical personnalisé avec Louis-Jean Cormier

« Tout le temps » : une première chanson pour Gabrielle Roy Lemay

Suivant