Crédit photo :

Découverte PC : passion et ouverture pour Cbluntsky

| | ,

Dans l’ombre de la sortie de l’album de Charlotte Cardin, vendredi, se cachait également le dévoilement d’un tout premier album pour un jeune rappeur québécois, Cbluntsky. Âgé de seulement 20 ans, ce passionné dans l’âme tente de plus en plus de faire parler de lui, et disons qu’il prend le bon chemin pour atteindre cet objectif.

Cette semaine, on se plonge dans l’univers de Cbluntsky, Charlie Blunt de son vrai nom, dans le cadre de la « Découverte PC » de la semaine. Cette initiative, en ligne depuis le début de l’année 2021, permet à certains artistes émergents de chez nous de goûter peu à peu à leur rêve de faire carrière dans l’impressionnant monde de la musique.

Revenons à nos moutons en découvrant un jeune rappeur de 20 ans qui tente peu à peu de se créer une niche dans l’industrie, et pour qui la sortie de son plus récent album, 2 Faced, va dans ce sens.

« Ça fait plus d’un an et demi qu’on a eu l’idée de faire un projet et ça fait plus de six mois qu’on travaille sur l’album », avait tenu à souligner Cbluntsky lors d’un entretien récent avec son bon ami et étudiant en journalisme à l’UQAM, Charles Lanthier.

Jumelant à merveille le rap, le rock et le pop, Cbluntsky navigue dans ces différents styles musicaux à travers les huit morceaux de l’album qui était annoncé depuis déjà plusieurs semaines.

S’ouvrir par la musique

L’inspiration dans la création est propre à chacun des cas. Plus souvent qu’à son tour, ce long processus amène les auteurs-compositeurs à se replonger dans des souvenirs personnels pour bâtir une cohésion musicale, et c’est exactement ce qu’a fait l’artiste originaire de Deux-Montagnes.

L’artiste en a d’ailleurs glissé quelques mots, en entrevue avec l’étudiant en journalisme à l’UQAM, Charles Lanthier, le mois dernier.

« Il y a plusieurs chansons que j’ai faites dans cet album-là qui traitent de choses dont je ne parlerais pas à n’importe qui. |…| J’utilise aussi la musique pour m’exprimer d’une autre manière. »

– Cbluntsky, en entrevue.

En toute honnêteté, le jeune rappeur au potentiel plus qu’intéressant souligne que le titre de son album est réfléchi depuis quelque temps. Du moins, depuis qu’un changement important soit arrivé dans sa vie, celui de devoir s’expatrier à Sherbrooke pour poursuivre ses études personnelles dans un nouveau monde où il a côtoyé de près la vie nocturne étudiante.

« Lorsqu’on se retrouve dans ce mode de vie-là, tu vis des situations que tu n’as jamais vécues et des fois ce sont des situations tristes ou d’autres fois, heureuses », a révélé Cbluntsky, toujours au micro de l’étudiant Charles Lanthier, sur les raisons le poussant à nommer son album ainsi (2 Faced).

L’union fait la force

Ayant déjà eu un aperçu de ce qu’était le monde de la musique en lançant quelques petits extraits ici et là lors de sa jeunesse, le rappeur originaire de Deux-Montagnes est redevable à une personne bien chère à ses yeux : Vincent « Veedee » Desjardins.

En plus de se lier d’amitié avec ce dernier au cours des dernières années, les deux jeunes adultes ont vécu beaucoup plus en travaillant ensemble dans cette aventure, alors que « Veedee », de son surnom, aide son bon ami dans la confection sonore et dans la production de ses plus récents morceaux.

Si la complicité entre les deux artistes émergents ne cesse de se développer au jour le jour, parions que leur association pourra leur permettre d’atteindre les plus hauts sommets, du moins, on leur souhaite de tout cœur!

Afin de vous mettre l’eau à la bouche, voici un extrait de son album qui est disponible sur toutes les plateformes numériques depuis maintenant plus de 48 heures.


C’est un rendez-vous tous les dimanches pour la Découverte PC hebdomadaire, votre recommandation musicale du weekend à ne pas manquer.

Jean-Philippe Doucet

Oeuvrant dans le domaine sportif depuis maintenant plus de trois ans, Jean-Philippe tente de joindre sa passion des communications pour en faire profiter le domaine culturel ! En plus de son bagage dans le domaine sportif, Jean-Philippe est actuellement étudiant en sciences de la communication à l'université de Montréal et a un intérêt marqué pour le showbizz québécois.

Précédent

Inspiration PC : ouvrir la discussion avec Fabrice Vil

« I’ll be there tomorrow » de Pelch : un mélange d’espoir et de nostalgie

Suivant