« Zone grise » : lorsque le coeur dérange

Noëm
© ZOÉ DUVAL

« Zone grise » : lorsque le coeur dérange

La chanteuse québécoise Noëm a lancé hier « Zone grise », un single qui traite de santé mentale.

Après un processus de création de plusieurs semaines, Noëm, de son vrai nom Noémie Lafortune, présente « Zone grise », une composition sombre, mais rassurante qui servira musicalement le film Lorsque le coeur dérange de Philippe Cormier.

L’ancienne candidate de La Voix (2018) affirme ne pas avoir hésité avant d’accepter la proposition du jeune réalisateur, qui l’a contactée par téléphone après l’avoir entendue dans un spectacle de talents. « Il faut dire qu’avec la pandémie, c’était plus difficile niveau musique », a-t-elle confié à ce dernier lors d’un live sur Instagram. Elle s’est tout de suite sentie très enthousiaste et « allumée » face au projet.

« Parfois, ça peut prendre du temps écrire une chanson. Mais dès que j’ai lu le script du film, le texte m’est apparu vraiment facilement. C’était vraiment spécial. »

Noëm via le « live » de Philippe Cormier

La première de Lorsque le coeur dérange, un long-métrage écrit et réalisé par Philippe Cormier, 20 ans, se tiendra prochainement au Cinéma Impérial à Montréal. Le réalisateur de la relève confie avoir été approché par Bell Média et Club illico pour l’achat du film, en plus d’avoir déjà signé pour deux autres réalisations.

La démence qui démange

Pour l’enregistrement de « Zone grise », Noëm s’est inspirée du style de Billie Eillish qui consiste à enregistrer la chanson complète en chuchotant pour la superposer aux paroles chantées et ainsi créer un effet d’enveloppement et de flottement, à l’instar d’un nuage. Dès les premières notes, il est facile de se laisser hypnotiser par le rythme poétique de la chanson, mêlé à la voix douce et triste de l’auteure-compositrice-interprète.

Les yeux fermés
Le cœur qui dérange
Rien de lucide
Pas besoin d’un plancher
Pour tomber

En chute libre
Entre deux zones grises
Les mots cristallisent
En chute libre
Les jours paralysent
Tes nuits en crise

Noëm, dans cette nouvelle chanson, a su trouver des mots justes et percutants. « Zone grise » illustre parfaitement le quotidien d’une personne vivant avec un trouble de santé mentale. Au travers de cet univers sombre et anxiogène, on trouve un peu de réconfort dans ces paroles qui nous semblent si familières.

« Zone grise » est disponible dès maintenant sur toutes les plateformes numériques.

Audrey Robitaille

Amoureuse des mots depuis toujours, Audrey étudie présentement le journalisme à l’UQAM. Passionnée d’écriture, de théâtre et de tout ce qu’elle entreprend, elle souhaite partager son amour de la culture québécoise.

Précédent

Un avant-goût de « Loin de toi »

Les prix Juno : plusieurs artistes d’ici nominés

Suivant