Crédit photo :

White-B fidèle à lui-même avec Double vision

| | ,

Textes judicieusement composés, flow fluide, mélodies envoûtantes… avec son quatrième et plus récent disque en carrière, White-B confirme sa place parmi les meilleurs rappeurs au Québec. Intitulé Double vision, cet album est un exemple tangible de son talent.

Ce n’est pas qu’on avait besoin d’une confirmation de son calibre. Mais en publiant un quatrième recueil de cette qualité en l’espace de cinq ans, le membre du collectif 5sang14 démontre une nouvelle fois qu’il se démarque de la concurrence.

Court album de huit morceaux, Double vision porte le même nom que le single « Double vision » qui l’a précédé et qui a dépassé le million d’écoutes depuis sa sortie, en février dernier. Il fait suite à Cerbère (2017), Confession risquée (2017) et Blacklist (2019).

On retrouve également les rappeurs Lost et Shreez sur le disque, qui se produisent respectivement sur les pistes « Mic » et « Bad ».

Si chacune des chansons présentes sur ce premier album sous contrat avec la maison Joy Ride Records ont leur style propre à elles, certaines se démarquent, naturellement. « Traîne en bande » et « Infréquentable » sont des coups de cœur personnels.

William Thériault

William est un véritable passionné d'actualité et d'information. Rêveur se démenant au quotidien, il a le journalisme pour vocation. Couvrir la culture, c'est un moyen de sortir de sa zone de confort.

Précédent

Inspiration PC : briser le silence avec Nancy Audet

Découverte PC : un projet inspirant signé Vanessa Borduas

Suivant