Wake Island : du calme face au changement

Wake Island
© Wake Island / Facebook

Wake Island : du calme face au changement

Parue le 26 février dernier, « Nouvelle vague » de Wake Island est maintenant accompagnée de son vidéoclip, imageant vivement les paroles de nostalgie et de réconfort.

Le duo de Wake Island est composé des producteurs libanais Philippe Manasseh et Nadim Maghzal. « Leur musique véhicule un message de tolérence, partageant leurs expériences personnelles par rapport à l’immigration et la marginalisation », indique le communiqué de presse de IMTL Presse.

Ce message en rejoint plusieurs grâce à leur présence sur la scène musicale de Beyrouth, New York et Montréal, d’autant plus que leurs chansons sont tirées d’expériences personnelles. La chanson « Nouvelle vague » aborde le changement et le doute qui lui tient la main.

En une mélodie croisant des styles tech-électro français des années 80-90 avec les rythmes récemment communs au moyen-orient, Wake Island étend délicatement les peurs et les doutes face au changement, puis les tasse courageusement du dos de la main. L’extrait ci-dessous en est un exemple clair :

« Je ne veux pas te perdre

Je sais qu’il faudra tout changer

Changer

Loin de mes repères

J’ai peur d’oublier où je vais

Mais tout ça n’a pas d’importance »

Extrait de « Nouvelle vague »

Malgré que la chanson s’inspire grandement de l’immigration, elle résonne d’autant plus vu le parallèle avec les changements subis en fonction de la pandémie.

« Un peu comme le changement de paradigme apporté par la COVID-19, nous avons dû passer par un processus très similaire lorsque nous avons déménagé au Canada: nous avons dû nous adapter à un tout nouveau mode de vie, un nouvel ensemble de règles et une nouvelle culture loin de la confort de ce que nous savons. »

Description sur YouTube de « Nouvelle vague » par Wake Island (traduction de l’anglais par la rédactrice)

« Nouvelle vague » touche tous et chacun d’entre nous, de près ou de loin, créant un pont entre soi et l’autre où nous partageons un terrain commun : notre peur de l’inconnu. Toutefois, Wake Island rassure et réconforte ses auditeurs en une chanson qui, par sa lenteur, rappelle de prendre son temps pour bien absorber nos sentiments avant de continuer d’avancer.

Le nouveau vidéoclip qui accompagne cette magnifique œuvre est produite par Wake Island eux-mêmes. Le sentiment du ralenti est repris dans le montage qui paraît simple, mais qui est un énorme travail. Au début, tout est clair, on voit bien les visages des artistes, mais quand la nostalgie embarque avec les vidéos, photos et clippings de journaux, tout devient flou. C’est là que l’on prend un moment pour se déposer pendant que notre vision se replace.

La version en anglais de la chanson sera disponible le 26 mars et l’album Born to Leave est attendu au printemps.


Très actif socialement pour l’immigration et la marginalisation, le duo Wake Island supporte aussi le mouvement LGBTQ+ vu l’identité queer de Philippe Manasseh. Le morceau « Last Ruins », en collaboration avec magazine libanais queer Cold Cuts, a fait bonne impression et a atteint son objectif de promouvoir cette communauté au Moyen-Orient.

Wake Island est un groupe engagé qui viendra bellement complimenter vos playlists avec ses messages inclusifs et inspirants qui jettent la lumière sur les réalités d’autrui.

Mackenzie Sanche

Une amoureuse des arts, de l'écriture, de la photographie et de la vidéo, sans oublier des animaux et de la nature, Mackenzie vient tout juste de terminer ses études collégiales en journalisme et continue son parcours à l'Université Concordia. Elle cherche tout simplement à vivre de ses passions et à relever de nouveaux défis.

Précédent

Une nouvelle collaboration entre PETiTOM et FouKi

Le Festival Émergence annonce sa sélection officielle

Suivant