Marie-Josée Gauvin et son saloon des cœurs brisés

Marie-Josée Gauvin
© Marie-Josée Gauvin / Facebook

Marie-Josée Gauvin et son saloon des cœurs brisés

© Le coeur dans garnotte / C23

Ce mardi 16 mars, les deux premiers épisodes du nouveau podcast Le cœur dans garnotte sont rendus disponibles. 

Ce balado explore les « déboires amoureux » avec Mathieu Pepper (16 mars), Mariana Mazza (16 mars), Roxane Bruneau (23 mars), Philippe-Audrey Larrue-St-Jacques (30 mars), Mara Tremblay (6 avril) et Alex Perron (13 avril). Tout ça, accompagné de belle musique country.

Cette idée originale de Marie-Josée Gauvin regroupe quelques personnalités publiques qui vous rappelleront que non, vous n’êtes pas les seuls à avoir déjà eu le cœur dans la garnotte. 

Les talons cognent sur le plancher de bois

Marie-Josée Gauvin guide ses invités dans son saloon imaginaire. « J’imaginais vraiment un saloon sombre où il y avait une bouteille de Jack Daniels dans le milieu de la table et où on parlait d’amour et de cœurs brisés. » 

Elle décrit ce saloon comme étant semblable à une grange au fond de laquelle se tiendrait son guitariste fumeur, le pied sur une botte de foin et le visage dissimulé par son chapeau. « C’est sale un peu, c’est sombre, mais tu sais qu’y a personne qui t’écoute donc t’as le droit de dire ce que tu veux. »

Voilà donc l’ambiance, qui se fait grandement ressentir par les effets sonores de grincement de portes en bois typiques des films de cowboys. Ce son annonce l’arrivée de ses amis au cœur terni. Toutefois, la musique country joue pour beaucoup dans le podcast.

« J’ai un cœur de cowgirl et je trouve que c’est la plus belle musique de cœurs brisés. Je trouve que c’est cru, le country, c’est franc. »

Marie-Josée Gauvin, en entrevue avec Projection Culturel

Croyant que chaque peine d’amour mérite sa chanson country, Marie-Josée a décidé de pousser le projet plus loin en écrivant des paroles de chanson inspirée de chaque discussion avec ses invités. Elle passe ensuite ses écrits à son acolyte, Nicolas Beaudoin, qui compose la musique pour accompagner les histoires. Marie-Josée chante sans prétention ses œuvres afin de bien clore les épisodes, question de guérir les plaies du cœur avec des notes de musique.

« Je suis contente moi-même d’avoir repoussé mes limites, parce que mon but dans la vie n’est pas d’être une chanteuse. »

Marie-Josée Gauvin, en entrevue avec Projection Culturel

Des invités de toutes les couleurs

En mijotant le projet, Marie-Josée avait déjà quelques noms en tête. Le premier épisode se déroule en présence de Mathieu Pepper qui, selon Marie-Josée, a une vision de l’amour qui diverge de la sienne. Quant à Mariana Mazza, l’animatrice de Le cœur dans garnotte la connaît comme étant une personne sensible et souhaitait détruire certaines perceptions qu’ont le public d’elle.

Roxane Bruneau a expliqué à son hôte que sa carrière est basée sur des peines d’amour, tandis que Philippe-Audrey Larrue-St-Jacques a été dépeint à Marie-Josée comme étant le roi des peines d’amour. Elle le décrit d’ailleurs comme étant très drôle, « un grand romantique qui frôle le pathétisme ».

« Mara Tremblay c’était vraiment dans les premiers noms que je voulais égoïstement parce que toutes mes peines d’amour et les grandes histoires d’amour avaient ses chansons en trame sonore, » explique Marie-Josée.

Et finalement, Alex Perron est un coach de vie amoureuse, sont Marie-Josée s’est dit : « Écoute, il doit être un gourou pour les cœurs brisés. »

On peut s’attendre à découvrir les méandres amoureux de Roxane, la sensibilité de Mariana, la sagesse accumulée de Mara, et les conseils d’Alex, qui partagera d’ailleurs un rituel pour passer au suivant. Pour ce qui est de Philippe-Audrey, Marie-Josée dit en rigolant qu’en l’écoutant, on se dit qu’on ne l’a vraiment pas eu si pire.

Parler de l’amour encore et encore

« J’ai vraiment adoré parler d’amour, » affirme Marie-Josée. « Pas juste de « je t’aime », parce qu’on parle aussi de comment on est en amour et de découvrir ces différents artistes-là qui ont vraiment été transparents. »

Elle explique qu’il est important d’en discuter et qu’il ne faut jamais banaliser les peines d’amour, surtout à l’adolescence.

« C’est une expérience à travers laquelle on va tous passer et qui marque profondément ou qui nous arme pour la suite. »

Marie-Josée Gauvin, en entrevue avec Projection Culturel

Plusieurs formes de peines d’amour existent aussi, et il est important de les reconnaître. « Quand les enfants s’en vont de la maison, c’est une peine d’amour aussi pour une mère à laquelle j’avais comme jamais réfléchi. »

Selon elle, les épisodes feront ses auditeurs se dire : « Crime, j’suis pas tout seul ! » C’est vraiment le but ultime de son saloon, elle cherche à partager des expériences douloureuses et à discuter comment les surpasser. Pour sa part, ça fait longtemps qu’elle est avec avec son « cowboy », comme elle le décrit. Toutefois, elle aussi a déjà eu le cœur dans la garnotte. 

« J’ai tellement voulu être en amour dans ma vie que je me suis créé de grandes peines. Je trouvais que le mélodrame était beau et romantique. Je collais des photos sur un punching bag avec une bouteille de gin à côté. Ça faisait intense! »

Marie-Josée Gauvin, en entrevue avec Projection Culturel

Un projet à la hauteur de ses attentes

Marie-Josée est heureuse du résultat de son podcast. L’idée se construisait tranquillement dans sa tête : cowboys mystérieux, bouteilles de Jack Daniels et pleurs désespérés. Elle considère néanmoins que Le cœur dans garnotte est sorti beaucoup plus « lumineux » que son plan original, ce qui n’est pas mauvais. 

© eveb.lavoie

« J’aime la liberté qu’on a eu à pouvoir le faire. J’aime la liberté que j’ai eue de poser mes questions. J’aime la liberté que les invités ont eue d’aller dans ces sujets-là, ces souvenirs-là, ces apprentissages-là. La liberté de le mettre country. »

Marie-Josée Gauvin, en entrevue avec Projection Culturel

Par contre, elle a rencontré un défi cocasse lors de la production du balado.

« Il n’y a rien de plus humiliant au monde que d’écrire une chanson de peine d’amour à Mara Tremblay. Très très terrorisant, je n’avais pas pensé à ça en l’invitant, » avoue-t-elle en riant.


Ne manquez pas les deux premiers épisodes de Le cœur dans garnotte avec Mathieu Pepper et Mariana Mazza qui sont disponibles dès maintenant sur C23, Apple Balados, Spotify, Google ainsi que toutes les plateformes d’écoutes en ligne de Cogeco Médias. 

Mackenzie Sanche

Une amoureuse des arts, de l'écriture, de la photographie et de la vidéo, sans oublier des animaux et de la nature, Mackenzie vient tout juste de terminer ses études collégiales en journalisme et continue son parcours à l'Université Concordia. Elle cherche tout simplement à vivre de ses passions et à relever de nouveaux défis.

Précédent

La Maison-Bleue : la saison 2 débarque sous peu

Les trois petits mots d’amour de Dominique Fils-Aimé

Suivant