« L’ironie du sort » : nouveau vidéoclip par Louis-Jean Cormier

Louis-Jean Cormier
© Louis-Jean Cormier / Facebook

« L’ironie du sort » : nouveau vidéoclip par Louis-Jean Cormier

Un premier extrait pour son prochain album : Le ciel est au plancher, qui sera disponible sur toutes les plateformes dès le 16 avril prochain.

Près d’un an après la sortie de son troisième album, Quand la nuit tombe, Louis-Jean Cormier nous surprend toujours avec son dernier extrait « L’ironie du sort ». Dans son vidéoclip, on retrouve une facette un peu plus sombre du chanteur.

« L’ironie du sort » traite du deuil et des regrets qui surviennent subséquemment de la perte d’un être cher. L’auteur-compositeur-interprète décrit l’ironie présente lorsqu’on perd un proche et qu’il est trop tard pour régler certains conflits. Des remords s’installent lorsqu’on réalise tout ce qu’on a manqué et le temps perdu. La prise de conscience se fait lorsqu’il est trop tard.

« L’ironie du sort » est le premier extrait de Le ciel est au plancher, qui sera composé de douze chansons, en hommage au père défunt de Louis-Jean, Marcel Cormier, décédé en janvier 2020 à l’âge de 85 ans. Il sera co-réalisé par Louis-Jean Cormier et François Lafontaine.

« Voici la version complète et officielle du vidéoclip sur ma nouvelle chanson l’Ironie du sort. Les images sont nées dans la tête d’une nouvelle bébitte (dans ma vie) débordant de talent qui s’appelle @benbenjaminmin. Souvenirs, comète, au-delà, poussière se marient à la vibration musicale de belle façon. »

Louis-Jean Cormier via Instagram

L’extrait débute calmement, le tempo de la batterie et du violon est lent et rappelle des airs de jazz classique. La voix de Louis-Jean Cormier est mélodieuse. L’ensemble de la pièce prend vie au refrain ; les choristes chantent à l’unisson « Le rideau monte, Le rideau tombe », on est alors submergé dans l’univers de Louis-Jean Cormier.

Son nouveau vidéoclip a une ambiance plus sinistre que ce qu’on a l’habitude avec le chanteur. Certains plans ont une qualité d’image incroyable alors que d’autres ont une résolution qui rappelle les débuts du cinéma. Il y a un parallèle marquant avec l’astronomie et l’existentialisme. Le chanteur se retrouve dans une pièce vide, au cœur d’une maison abandonnée ; les meubles sont recouverts d’un plastique et seule une chaise rouge est présente au milieu de la pièce. Différents plans mettent de l’avant Louis-Jean Cormier à la voix ainsi que de courtes séquences des musiciens.

L’ajout du violon, qui s’approche au jazz, et de différentes séquences de vieille origine valorisent des vertus ancestrales. Dans son nouveau vidéoclip, Louis-Jean Corbier combine bien les deux époques afin qu’elles forment un tout.

On retrouve Robbie Kuster à la batterie, François Lafontaire au piano ainsi que les voix de Marie-Pierre Arthur, Erika Angell et Camille Cormier, la fille de Louis-Jean. Les cuivres sont livrés par Andy King et Erik Hove. Le clip a été réalisé par Benjamin Lussier.

« L’ironie du sort » est disponible sur toutes les plateformes.

Louis-Jean Cormier a lancé la semaine dernière une plateforme numérique de musique où l’on retrouve entre autres plusieurs collaborations avec d’autres artistes. L’auteur-compositeur-interprète souhaite promouvoir le milieu culturel québécois et accueillera sur plusieurs artistes de différents milieu comme la musique, le cinéma, l’humour, etc. Son but ultime est de créer un lien plus intime avec les admirateurs de musique québécoise.

Il est possible de précommander son album Le ciel est au plancher ici.

Aude Laurence Lamontagne

Passionnée par la littérature, les arts visuels, la musique et le monde du cinéma, Aude Laurence entame son parcours en journalisme à l’UQAM. Elle souhaite vous faire découvrir son amour pour la culture québécoise.

Précédent

« Où sera le monde » : un morceau attendu pour Marc Dupré

Bête noire : la nouvelle série choc à voir

Suivant