Crédit photo :

La musique d’Arielle, un regard personnel

| | ,

Éponyme, c’est le titre marquant le tout premier EP de l’auteure-compositrice-interprète, Arielle. Ce mini-album composé de sept morceaux a été le travail de plusieurs années de travail pour l’artiste montréalaise.

Dévoilé au grand public le 8 janvier dernier, le EP compte plusieurs morceaux dont « Cours baby », « J’ai suivi mon coeur », « Je commence à y croire », « Juste à temps », « La vie me teste » et le plus récent « Clyde ». Ce sont quelques-uns des nombreux extraits de son tout premier EP en carrière. Résultat de nombreuses années de travail, cette dernière s’en dit très fière. « Ce fut beaucoup de travail. Ça a été une longue période de temps, plus que ce que je pensais », a-t-elle souligné.

« Ma 1re chanson radio a été « Cours Baby ». C’était en février 2018. Trois ans plus tard, je sors un premier single pour évaluer la réaction du public. Je voulais faire un spectacle de lancement, mais plus le temps a passé, plus je me suis dit que le spectacle n’était pas possible. »

Arielle, en entrevue avec Projection Culturel

Alors qu’elle a également été nommée « Future Star iHeart Radio » à Rouge Fm pour sa chanson « J’ai suivi mon coeur », Arielle a marqué son entrée grâce à plusieurs de ses compositions qui résonnaient sur les ondes d’une panoplie de stations de radios francophones à travers le Québec. Figurant dans plusieurs palmarès, cette place lui a permis d’atteindre la 26e position du prestigieux Top 100 BDS, en 2018.« Après, tu dois faire ton propre bout de chemin. Ce n’est pas un aller simple, c’est ce qui est gratifiant c’est qu’il y ait eu un jury. Il reste que c’est des gens de l’industrie immédiate qui disent : oui on aime ça », a ajouté Arielle.

« Avec ma présence sur iHeart Radio, je recevais des textos de ma famille. Moi-même, des fois j’enseigne la musique, et j’entendais ma chanson en revenant chez moi. C’est un peu irréel. »

Arielle, en entrevue avec Projection Culturel
Arielle
© Olivier Savoie-Campeau / Courtoisie

Travaillant sur de multiples projets, l’artiste originaire de Montréal travaille actuellement sur son prochain album qu’elle souhaiterait pouvoir dévoiler au grand public au courant de la prochaine année. « Si tout se passe bien, on pourrait faire un lancement double de ce EP en l’honneur du lancement perdu, et un single du prochain album qui devrait sortir bientôt. »

« Je veux rester dans la pop, dans un son moderne, électro, dansant, rythmé. Je pense qu’à partir de l’évolution, ce qui va être majeur sera que j’écrive sur des histoires et là ça va être un album 100% personnel. »

Arielle, en entrevue avec Projection Culturel

Alors qu’on la décrit comme une amoureuse invétérée de la culture pop, Arielle souhaite toujours viser haut. « C’était définitivement de faire ce que je fais maintenant. Bûcher, travailler, sortir de nouvelles chansons. Mon fil peut interpréter un vaste repertoire et aller chercher un public assez large. J’espère que le projet va grossir avec le temps », tenait-elle à rajouter.

« C’est en quelque sorte le projet le plus majeur. Mon prochain but serait de sortir un vidéoclip. J’aimerais pouvoir avoir une subvention étant donné que ça coûte extrêmement cher. Ce serait aussi un petit but à moi d’avoir une petite tournée. C’est ce que j’espère à court terme. »

Arielle, en entrevue avec Projection Culturel

Dans un avenir rapproché, Arielle souhaiterait pouvoir dévoiler son prochain grand projet dans une salle, devant un public restreint.

Jean-Simon Marchand

La culture québécoise, c’est sa passion. Que ce soit en musique, humour, télévision ou même cinéma, Jean-Simon est toujours présent lorsqu’il s’agit de quelque chose touchant le monde artistique québécois. Passionné par le monde du showbizz, il ne fait que transmettre ce qui le passionne.

Précédent

Isabelle Éthier : une véritable femme d’hockey

Radio-Canada annonce un nouvel événement en ligne

Suivant