District 31 : une semaine bouleversante

District 31
© District 31 / Facebook

District 31 : une semaine bouleversante

Si les adeptes de District 31 voulaient de l’action en ce jeudi, ils ont été servis et ils ont été témoins d’un trente minutes très intense. L’épisode en question a mis fin à une semaine bouleversante.

Voici un texte qui ressort quelques réflexions personnelles qui me sont venues en tête à la suite de l’écoute des épisodes de cette semaine.


Avertissement : si vous n’avez pas écouté les épisodes de la semaine du 1 au 5 mars, nous vous conseillons d’arrêter la lecture de ce texte immédiatement.


Les dernières scènes de la semaine ont ouvert la porte à de nombreux questionnements et le premier qui me vient en tête est le suivant :

L’appel qu’a reçu le commandant Daniel Chiasson provenait de qui ?

Mon sentiment personnel est qu’il parlait avec Yves Jacob. Cependant, il n’était pas dans la pièce lorsque Mélissa Corbeil et André Dallaire ont eu la conversation concernant leur intention d’arrêter Chiasson en lien avec l’histoire de l’enregistrement de l’écoute électronique chez Patrick Bissonnette.

Dans ce sens, auront-ils le cran pour l’arrêter même s’ils savent bien que le DPCP a déjà frappé du revers de la main ce dossier parce qu’il ne présentait pas assez de preuves circonstancielles pour mettre en accusation le commandant concernant le meurtre de Phaneuf ?

Et qu’en est-il du futur du commandant dans la police du SPGM si cela devait sortir dans les médias ?

Il y a fort à parier qu’une une suspension suivra et la probabilité du renvoi est très forte.

Si cela devait survenir, comment le D31 réagira en prenant en compte que le moral des troupes est déjà à plat pour différentes raisons ? Ce sera à suivre selon ce qui va se dérouler dans les prochaines semaines.


Avertissement : il n’est jamais trop tard pour arrêter la lecture de ce texte si vous n’avez pas écouté les épisodes de la semaine du 1 au 5 mars.


Ensuite, la scène de l’arrestations des complices d’Emmanuel Jean et celle où l’on le voit signer sa déclaration sous serment, m’a offert le plus gros frisson de la saison.

La musique en arrière-plan donnait la chair de poule. La conclusion de cette musique est également forte de sens, parce elle exprimait, de manière nostalgique, que c’est la fin de l’histoire de Virginie Francoeur et que les membres du D31 allaient pouvoir enfin mettre cette histoire dans les archives et garder Nick Romano en prison.

Découvrez ci-contre la chanson utilisée pour ces scènes.

Il est à prévoir que nous n’avons pas fini d’entendre parler de Nick Romano, même s’il se retrouve dans l’ombre pour une longue période.

En terminant, l’histoire de la vente de terrains s’est un peu clarifiée dans la dernière semaine, même s’ils sont très loin du dénouement et je me demande si Luc Dionne utilisera cette histoire pour mettre fin à la saison 5.

Peut-être ! Après tout, cette histoire semble loin de se conclure et elle a pris une tournure surprenante dans la dernière semaine.

À suivre…

Marc-André Fortin

Véritable passionné de la culture québécoise, Marc-André voit dans ce projet, une chance de pouvoir transmettre un peu de sa passion à toute personne qui s’y voit intéressée. Que cela passe par les séries télévisées, les chansons québécoises ou les humoristes, il aimerait que les jeunes se reconnaissent et s’accrochent à ce qui est fait ici.

Précédent

Un coup de circuit offert par Jay Lavish et ZIGAZ

Inspiration PC : distribuer des sourires avec Guillaume Vermette

Suivant