Deux Grammy pour le Montréalais Kaytranada

Kaytranada
© Carys Huws

Deux Grammy pour le Montréalais Kaytranada

La 63e édition de la soirée de remise des prix Grammy s’est amorcée sur une superbe note pour le producteur de musique électronique Kaytranada. Un Montréalais d’origine haïtienne, il a remporté les deux premières récompenses du gala pour son troisième album en carrière.

Kaytranada, de son vrai nom Louis Kevin Célestin, a d’abord reçu la distinction du Meilleur album dance/électronique pour le disque BUBBA, originalement paru en décembre 2019. Il a par la suite empoché le titre de la Meilleure chanson du même genre, pour une composition issue de cet album intitulée « 10% ».

Peu de temps après avoir appris en ligne qu’on lui décernait deux prix Grammy, le producteur canadien s’est entretenu avec Le Devoir. Présentement à Los Angeles, il a indiqué au quotidien québécois combien il était fier de cet accomplissement – et à quel point cela pourrait être considéré comme une motivation pour les artistes locaux.

« C’est pour moi la confirmation que je fais la bonne chose. Je sais que ça représente beaucoup – un Grammy, c’est quand même fou! […] Y’en a beaucoup des producteurs à Montréal, j’espère que ça va apporter quelque chose de positif [d’avoir gagné]. »

– Kaytranada, via Le Devoir

Le musicien de 28 ans est accessoirement devenu le premier Noir à remporter le prix du meilleur album dance/électronique depuis la création de la catégorie, en 2005.

Devenu extrêmement populaire en 2020, Kaytranada compte plus de 5,3 millions d’auditeurs mensuels sur la plateforme Spotify et possède cinq chansons cumulant entre 40 et 80 millions d’écoutes au total.

Il court toujours la chance d’effectuer un tour du chapeau, alors qu’il est en nomination pour le Meilleur nouvel artiste en compagnie de Doja Cat, Phoebe Bridgers et Megan Thee Stallion

William Thériault

Passionné d’écriture, il adore produire des textes journalistiques et rencontrer des artistes du milieu. En plus de superviser la production du contenu du site, il couvre avec précision l’actualité culturelle québécoise, tout en s’assurant de fournir le contenu le plus authentique possible aux lecteurs.

Précédent

Découverte PC : sortir de sa coquille avec Jacob Roberge

Réunion spéciale pour le 25e anniversaire de Radio Enfer

Suivant