Crédit photo :

« Sexe au Zeppelin » : le dernier extrait de Julien Sagot

| | , ,

L’auteur-compositeur-interprète annonce la sortie de son quatrième album Sagot, le 12 mars prochain, à l’aide de son nouvel extrait « Sexe au Zeppelin ».

Julien Sagot marque son retour près de quatre ans après la parution de son dernier album Bleu Jane. Son nouvel extrait au diapason saura vous envoûter grâce à son accord parfait entre l’instrumental et la voix. Les paroles sont riches de sens dans leur érotisme et leur sensualité.

© Julien Sagot

Son album composé de huit chansons s’annonce très prometteur. La pochette de celui-ci est illustrée d’une photo d’une sculpture de l’artiste italienne Paola Epifani. La conception sonore est en majorité réalisée par Sagot lui-même avec l’aide de quelques collaborateurs. On y retrouve François d’Amours (saxophone), Frannie Holder (chœurs) et Antoine Binette-Mercier (mix créatif).

La réalisation, la direction photo ainsi que le montage ont été faits par Pierre Tremblay, sous la direction de Listo Films.


Julien Sagot est un auteur-compositeur-interprète québécois d’origine française qui œuvre dans le monde de la musique. Il entame sa carrière en 1998 avec la formation du groupe Karkwa où il est le percussionniste d’un quintette. Accompagné par Louis-Jean Cormier, François Lafontaine, Stéphane Bergeron et Martin Lamontagne, le groupe sort quatre albums grandement applaudis par la critique. Ils deviennent alors l’un des principaux porte-étendards du rock québécois. En 2011, la formation annonce une pause d’une durée indéterminée. C’est à ce moment que Julien Sagot entame sa carrière d’auteur-compositeur-interprète et sort en 2012 son premier album solo Piano Mal.

Une collaboration de Aude Laurence Lamontagne

Projection · Culturel

Projection · Culturel est une entreprise médiatique qui a pour objectif de mettre de l’avant les différents artistes de chez-nous. Ce site web vous permettra d’en apprendre davantage sur le paysage culturel québécois.

Précédent

Le nouveau single de Sydney

Découverte PC : honorer un bon « chum » avec Pelch

Suivant