Une rappeuse montréalaise remporte le Prix de la musique Noire canadienne

Naya Ali
© Naya Ali / Facebook

Une rappeuse montréalaise remporte le Prix de la musique Noire canadienne

Aujourd’hui, la rappeuse montréalaise Naya Ali a remporté, pour la toute première fois, le Prix de la musique Noire canadienne aux côtés de TOBi, RAAHiiM, Hunnah et Dylan Sinclair.

Il s’agit de la toute première édition du Prix de la musique Noire canadienne. Organisée par SiriusXM Canada et la Fondation SOCAN, cette récompense est une manière de célébrer l’art des musiciens issus de la communauté noire canadienne. Cinq bourses d’une valeur de 5000$ chacune sont offertes aux gagnants. Le jury est composé de plusieurs personnalités influentes noires venant de l’industrie musicale.

« Qu’entend-on par musique Noire? C’est de la musique créée, produite ou inspirée par la population noire, par des personnes de descendance africaine, y compris les traditions musicales africaines et la musique populaire africaine ainsi que les genres musicaux de la diaspora africaine, notamment la musique afro-caribéenne, afro-latine, afro-brésilienne et afro-américaine. »

Culture Montérégie

D’origine éthiopienne, Naya Ali a grimpé les échelons du succès grâce à son premier EP, Higher Self, sorti en 2018, suivi de l’album Godspeed : Baptism (Prelude), sorti en 2020. À 23 ans, la rappeuse avait arrêté la musique pour entamer des études, croyant qu’elle ne percerait pas dans le domaine musical. Diplôme universitaire en poche, Naya s’est remise à faire de la musique. Maintenant, le rap, c’est comme une forme de thérapie pour elle.

« Je ne pensais pas pouvoir faire une vie avec la musique. À cette époque, je ne me connaissais pas, donc, la musique que je faisais, ce n’était pas moi. »

Naya Ali, Journal de Québec
Compte Instagram de Naya Ali

Du 12 au 14 janvier prochain, la Fondation SOCAN partagera les artistes gagnants sur son compte Instagram.

Charlotte Bastien

Étudiante en communication appliquée à l’Université de Sherbrooke, Charlotte est passionnée par le domaine depuis qu’elle est toute petite. Que ce soit au cinéma, à la télévision, au théâtre, en musique ou en littérature québécoise, elle a toujours une œuvre à proposer pour les intéressés.

Précédent

Les soirées Carte Blanche de Juste pour rire sur Noovo bientôt !

La série de Léa Olivier disponible dans quatre pays francophones

Suivant