‘À la vie’ : un passé qu’on n’oublie pas

À la vie
© Elzevir Films / France 3 Cinema

‘À la vie’ : un passé qu’on n’oublie pas

Le 27 janvier est la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste. Ce souvenir du passé n’est pas toujours facile, mais il est important. Une de nos suggestions pour cette journée est le long-métrage français À la vie avec en vedette l’actrice québécoise Suzanne Clément.

Le cinéaste français Jean-Jacques Zilbermann a écrit et réalisé À la vie. Ce film est inspiré de l’histoire de sa mère et de ses deux amies déportées à Auschwitz durant la Deuxième Guerre mondiale. En compagnie de Julie Depardieu et de Johanna ter Steege, Suzanne Clément lance sa carrière française dans cette comédie dramatique lourde d’émotions.

Une carrière florissante en France pour Suzanne Clément | Culture club
© Radio-Canada

À la vie est l’histoire de trois femmes rescapées du camp de concentration d’Auschwitz qui se retrouvent durant l’été 1962 à Berck-Plage, en France. On suit plus particulièrement la vie d’Hélène (Julie Depardieu) et sa manière de gérer les divers traumatismes d’après-guerre.

Durant la guerre, Hélène s’est liée d’amitié avec deux femmes : Lilie (Johanna ter Steege) et Rose (Suzanne Clément). Pendant la marche de la mort, Hélène et Lilie croyaient avoir perdu Rose pour de bon. Lors de l’été 1962, Lilie et Hélène se donnent rendez-vous, et cette dernière est stupéfaite de voir Rose, qu’elle croyait morte. Les trois femmes vont tenter de s’amuser, tout en évitant de parler du passé, ce qui n’est pas toujours possible.

Ce film est un trésor caché sur Amazon Prime, et nous transporte dans une histoire qui nous rappelle d’apprécier la vie à travers ses hauts et ses bas. Ce film permet de voir les survivants de l’holocauste sur un autre angle. Suzanne Clément donne une interprétation riche et sincère de Rose.

Florence Fortin-Giasson

Détentrice d’un bac et d’un certificat en histoire et en communication à l’UdeS, Florence adore apprendre sur toute sorte de sujets. Fan de voyage, cinéma, art et de vintage, elle se lance dans divers projets pour promouvoir la culture et la mémoire québécoise

Précédent

District 31 : une semaine haute en couleurs

Star Académie : voici les 20 candidats retenus

Suivant