Crédit photo :

Rue King : encore plus fascinante !

| | ,

La deuxième saison de Rue King, cette sitcom complètement improvisée, a fait son grand retour mardi, à l’antenne du réseau TVA. Cette sitcom avait fait ressortir notre fantastique talent québécois en improvisation et la seconde saison va ajouter des arguments allant dans ce sens.

Dans une certaine mesure, la Rue King, dans la Ville de Sherbrooke, désertée depuis le début de la pandémie de la COVID-19, reprend vie le temps de la diffusion de la série improvisée du même nom.

Vous retrouverez le même trio de colocataires joué par Sophie Cadieux, Pier-Luc FunkMarie-Ève Morency, pareillement pour Mehdi BousaidanStéphane Crête et Sylvie Moreau, qui agissaient comme personnages « légèrement » secondaires. Sans oublier que la sitcom Rue King ne peut pas être aussi impressionnante sans la présence du maitre de jeu, magnifiquement exécuté par Stéphane Bellavance.

Lors d’une entrevue avec Projection Culturel, après la diffusion de la première saison en mai dernier, Marie-Ève Morency avait affirmé qu’il fallait une écoute épidermique pour improviser dans cette sitcom en notant qu’il fallait que les participants suivent l’histoire qui s’installe, mais également les indications données par Stéphane Bellavance.

De nouveaux invités à chaque semaine viendront pimenter la vie des colocs comme dans la saison initiale. Cette fois, ce sont Guylaine TremblayClaude LegaultRachid BadouriSonia VachonAnaïs FavronRéal Bossé, Virginie Fortin, Laurent PaquinLéane Labrèche-DorMarie-Soleil Dion, et Édith Cochrane qui viendront visiter la Rue King. De plus, le sympathique maire de Sherbrooke Steve Lussier figurent, à son tour, parmi les personnalités qui se joignent au jeu.

De façon bien personnelle, je n’hésite aucunement à dire que cette série a été mon coup de cœur l’an dernier. Hier, j’étais très excité de débuter l’écoute en direct du premier épisode et les premières secondes m’ont confirmé que Rue King demeurera assurément un coup de coeur.

Après plusieurs mois sans improviser leur personnage, chacun des improvisateurs a retrouvé son personnage à l’endroit où l’histoire s’était arrêtée, soit à la fin de la saison 1, et s’est remis à improviser comme s’il n’avait pas eu de pause entre l’enregistrement des deux saisons, le tout, en ramenant des petits détails précis qui avaient été apportés dans les premiers épisodes de la saison initiale.

Impressionnant, formidable, fantastique ou même prodigieux, aucun mot n’est assez fort pour exprimer mon sentiment ressenti devant l’énorme talent que possède Pier-Luc Funk, Marie-Ève Morency, Sophie Cadieux et les autres présents à improviser une série complète comme ils le font.

Marc-André Fortin

Véritable passionné de la culture québécoise, Marc-André voit dans ce projet, une chance de pouvoir transmettre un peu de sa passion à toute personne qui s’y voit intéressée. Que cela passe par les séries télévisées, les chansons québécoises ou les humoristes, il aimerait que les jeunes se reconnaissent et s’accrochent à ce qui est fait ici.

Précédent

L’Académie finalement de retour sur les ondes de TVA

Coeur de pirate est la nouvelle propriétaire de Dare To Care Records

Suivant