Crédit photo :

Les beaux malaises 2.0 : « Je suis très content de l’avoir fait »

| | , ,

Cinq ans après la diffusion de la dernière saison de sa populaire série, Martin Matte revient en force, donnant suite à son succès télévisuel dont plusieurs parlent encore aujourd’hui. Dès ce mercredi, les téléspectateurs retrouveront Julie Le Breton, Émilie Bierre, Patrice Robitaille, Fabien Cloutier, Martin Perrizolo, Michèle Deslauriers et plusieurs autres dans Les beaux malaises 2.0.

Alors qu’il avait annoncé en décembre 2019 qu’il travaillait sur l’écriture d’une quatrième saison, plusieurs adeptes de la série ont été choyés d’apprendre cette bonne nouvelle. Restant moins de deux jours avant la diffusion de cette première, l’équipe a déjà commencé à mettre la table en titillant avec quelques anecdotes de cette ultime saison. Rappelons que les premières saisons qui ont été diffusées à TVA entre 2014-2017 attiraient près de 2 millions de téléspectateurs et ce, chaque semaine.

« C’est avec joie que nous diffusons le grand retour de l’une des séries humoristiques les plus appréciées des Québécois. Dans Les beaux malaises 2.0, les téléspectateurs auront l’occasion de découvrir un nouvel aspect des personnalités de Martin et Julie à la suite de leur changement de vie, mais ils prendront toujours autant plaisir à suivre leurs (més)aventures si bien écrites et si réalistes. »

Nathalie Fabien, directrice principale Chaînes et programmation, Groupe TVA.
Les Beaux Malaises 2.0
© Véro Boncompagni

Après avoir conclu la diffusion de ses 34 épisodes échelonnés sur 3 saisons à la fin de l’année 2017, celui qui porte à la fois les chapeaux d’auteur et de comédien avait dit qu’il était satisfait du résultat et qu’il ne comptait pas en faire plus. À sa grande suprise et à celle des téléspectateurs, c’est un retour inattendu qui en fera plusieurs heureux.

« La boucle était bouclée. Tout a changé lorsque j’avais fait Les enfants de la télé [3 avril 2018] et qu’il y avait eu Julie Le Breton, Fabien Cloutier et Michèle Deslauriers en surprise. C’était avant la COVID et quand ils ont montré des extraits des dernières saisons de la série, tout le monde riait… À la pause, André Robitaille m’a dit que je devais revenir. J’ai travaillé sur quelques idées, et de là est arrivée l’idée de la séparation. Une séparation, c’est tout sauf banal, et aujourd’hui, c’est près d’un couple sur deux qui se sépare. J’ai commencé à écrire sur ça et c’est comme ça que c’est venu. »

Martin Matte

Cinq ans plus tard, c’était rendu plus fort que lui, l’humoriste ne pouvait s’empêcher de pousser les malaises encore plus loin avec cette édition 2.0. Contrairement aux dernières saisons, un petit changement a été apporté : les nouveaux épisodes se succèderont, chose à laquelle nous avons été un peu moins habitués par le passé.

« C’est des clins d’œil avec lesquels je m’amuse beaucoup. Le plus difficile, c’est le défi d’écrire quelque chose de drôle avec les situations dans lesquelles j’ai le plus souffert. De parler d’un sujet, d’avoir une ligne directrice et de trouver ça très drôle, il n’y a rien de mieux. J’étais extrêmement inspiré. »

« Je n’ai pas envie de voir la COVID là-dedans. C’était mon défi de ne pas la faire sentir. Quand je suis avec ma famille, mes enfants, il n’y a pas de COVID. C’était mon défi de faire rire sans la COVID. »

Martin Matte
Les Beaux Malaises 2.0
© Véro Boncompagni

« Moi, j’ai écrit comme ça, comme ça sort. C’est une continuité des beaux malaises qu’on a eu dans les trois premières saisons. C’est tellement naturel pour moi, que je ne trouve même pas ça heavy. C’est fait quand même avec bienveillance et au final, ça reste une fiction. Il y a quelque chose de très touchant, très vrai. J’ai pleuré en l’écrivant, j’ai pleuré en le tournant. Je pense que les gens sont prêts à ça. »

Martin Matte

Alors que la séparation de Julie et Martin sera au coeur du rendez-vous, l’auteur derrière cette série tenait à rassurer les spectateurs en précisant qu’il a laissé place à plusieurs autres sujets et malaises. « C’est une ligne directrice, mais ce n’est pas que ça. Il va y avoir plusieurs autres choses autour », a-t-il renchéri.

« Je ne voulais pas revenir et faire Les beaux malaises comme je l’avais fait. Je n’avais pas d’intérêt à le faire. Que ce couple-là se sépare, c’était rendu la bougie d’allumage et c’est ce sujet qui m’a permis de faire revivre Les beaux malaises. »

Martin Matte

Dès ce mercredi 21h00, « amitiés inadéquates, sexualité débridée, relations familiales complexes, travaux manuels ratés et … séparation assumée » seront au rendez-vous.

Jean-Simon Marchand

La culture québécoise, c’est sa passion. Que ce soit en musique, humour, télévision ou même cinéma, Jean-Simon est toujours présent lorsqu’il s’agit de quelque chose touchant le monde artistique québécois. Passionné par le monde du showbizz, il ne fait que transmettre ce qui le passionne.

Précédent

Stéphane Bellavance à la découverte des prénoms

Une nouvelle chanson de Mélissa Ouimet

Suivant