Tout le monde ensemble : un événement rassembleur et ô combien nécessaire

Tout le monde ensemble
© Tout le monde ensemble / TVA

Tout le monde ensemble : un événement rassembleur et ô combien nécessaire

C’était ce lundi 28 décembre qu’avait lieu le rassemblement télévisuel tant attendu. Présentée simultanément sur les quatre grands réseaux télévisuels du Québec (Radio-Canada, TVA, Noovo et Télé-Québec) ainsi qu’en webdiffusion sur la plateforme Yoop, l’émission Tout le monde ensemble fut un franc succès et a permis de mettre un baume sur le coeur de milliers de québécois.

Les quatre animateurs de la soirée, Jean-Philippe Dion, Véronique Cloutier, Pierre-Yves Lord ainsi que Marie-Lyne Joncas, ont ouvert le bal avec de nombreux clins d’oeil à la pandémie et au confinement. Le déroulement était simple, mais efficace : à chaque ligne dite par un animateur, les artistes Mélissa Bédard, Ludovick Bourgeois et Guylaine Tanguay réagissaient en chanson. Le discours des animateurs était donc parsemé de paroles de chansons québécoises et représentait une belle référence à l’expérience du confinement. Les artistes ont inséré des paroles de chansons comme « L’essentiel » de Ginette Reno, « Soirs de scotch » de Luce Dufault, « Voyage Voyage » de Kate Ryan et « J’ai mangé trop de patates frites » de Bleu Jeans Bleu, nous permettant de revivre avec amusement certains de nos états d’âmes des derniers mois.

En plus des gens rivés devant leur téléviseur, certains spectateurs étaient en direct de l’Espace Yoop et les plus chanceux ont eu l’occasion d’interagir avec les artistes. Les animateurs ont d’ailleurs profité de l’interactivité de la plateforme pour souhaiter joyeux anniversaire à certaines personnes, comme les anniversaires entre Noël et le Jour de l’an sont parfois passés sous silence!

Après le numéro d’ouverture, c’était au tour de Debbie Lynch-White et Benoît McGinnis de prendre le contrôle de la scène pour en faire un karaoké géant. Avec la participation du public, les deux artistes ont chanté plusieurs chansons, se lançant la balle à tour de rôle, et on ne peut qu’applaudir leur répertoire 100% francophone. Les 2Frères ont suivi ce duo explosif avec une interprétation tout en douceur de leur chanson « Léo Gagné ».

C’était ensuite au tour de Phil Roy de faire son entrée sur la scène de la Place des arts. L’humoriste a d’ailleurs beaucoup interagit avec les gens présents dans l’Espace Yoop, jusqu’à apercevoir Mathieu Dufour parmi les spectateurs. L’humoriste a alors invité ce dernier à la rejoindre sur scène. Mathieu Dufour, ou Math Duff pour les intimes, est entré sur scène, les cheveux coiffés en sapin de Noël, et a parlé des joies (ou plutôt des désavantages) du télétravail, le tout au rythme de la chanson Watermelon Sugar d’Harry Styles.

Pour aller à la pause, les spectateurs ont pu voir des images de Vincent Vallières et Émile Bilodeau, roulant dans les rues de Magog en chantant des chansons de leurs répertoires respectifs pour réchauffer le coeur des gens. Au retour, les animateurs ont retrouvé la chanteuse Lisa Leblanc parmi le public. Cette dernière nous a même fait découvrir son tout nouveau personnage, Bélinda, une joueuse professionnelle de Bingo, née durant le confinement.

Ensuite, Marie-Lyne Joncas a accueilli les Silver Foxes, composé de Bruno Pelletier, Roch Voisine, Sylvain Cossette, Patrick Normand et Jeff Smallwood, qui ont chanté « I Won’t Back Down » de Tom Petty. Puis, c’était au tour d’Ariane Moffatt d’amener un peu d’espoir dans nos coeurs. Se trouvant dans la salle à manger vide d’un restaurant, la chanteuse a interprété une magnifique pièce au piano.

Tout au long de la soirée, les quatre animateurs ont beaucoup interagit avec le public. Ceux-ci sont même allés jusqu’à faire des jeux, comme de ramener un objet commençant par la lettre D le plus rapidement possible. Ces petites attentions en auront assurément fait rire plusieurs. Jean-Philippe Dion a ensuite traduit un désir ressenti par tous les Québécois : celui d’entendre un peu de musique traditionnelle. C’est donc le groupe Mes Aïeux qui a fait son entrée sur scène pour performer un medley de leurs chansons les plus populaires.

Pour terminer la soirée en beauté, Richard Séguin, accompagné par des musiciens de l’Orchestre symphonique de Québec, a interprété la chanson Rester debout, concluant la soirée avec une touche de confiance en l’année à venir.

Somme toute, l’événement fut un grand succès. Au total, plus d’une vingtaine d’invités ont mis les pieds sur la scène de la Place des arts le 28 décembre dernier. Le plus magique dans tout cela, ce fut de voir les quatre grands diffuseurs se réunir pour offrir au public québécois une soirée digne de notre culture québécoise. Tout le monde ensemble apporte assurément beaucoup d’espoir pour 2021.

Marie-Soleil Rochon

Étudiante en communication à l’UdeM, Marie-Soleil est passionnée par la culture québécoise depuis qu’elle est toute petite. Vous pouvez lui parler de cinéma, de télévision, de musique ou bien de théâtre, elle est toujours au courant de tout!

Précédent

Commencer la nouvelle année du bon pied

Une revue culturelle de l’année 2020 diffusée sur Radio-Canada

Suivant