Pour l’amour de la culture | Ce qu’on respire sur Tatouine

Chronique Maggy
© Mackenzie Sanche / Projection Culturel

Pour l’amour de la culture | Ce qu’on respire sur Tatouine

Cette semaine, je vous propose le livre Ce qu’on respire sur Tatouine de Jean-Christophe Réhel sorti en 2018 et publié par Del Busso éditeur.

Dans son premier roman Ce que l’on respire sur Tatouine, Jean-Christophe Réhel raconte l’histoire de son alter ego qui vit dans un sous-sol à Repentigny, travaille dans un supermarché et est atteint de fibrose kystique. De manière non conventionnelle, on s’aventure dans les thèmes de la pauvreté, la solitude, la maladie et la fatigue dans un mélange de réalisme et de surréaliste.

Ça peut paraitre lourd à première vue, mais au contraire, l’auteur l’apporte de manière légère et humoristique. Le narrateur a une grande culture populaire et compare plusieurs aspects de sa propre vie avec des films connus, le plus récurrent est Star Wars. Par exemple, la plus facile à trouver, il souhaite déménager sur la planète Tatouine. Difficile de ne pas s’attacher à un personnage aussi sensible et vrai.

Le Devoir le qualifie de poème « seulement dans la mesure où sa poésie ne ressemble à celle de personne d’autre » et lui donne 4 étoiles. Ne vous laissez surtout pas prendre par la peur de la poésie. Vous n’avez pas à vous attarder sur chaque phrase pour y comprendre son essence, il s’agit seulement de figures de style imageant les sentiments du narrateur.

Le roman a gagné le prix littéraire des collégiens en 2019 et le réalisateur Ian Lagarde et la productrice Gabrielle Tougas-Fréchette de chez Voyelles Films travaillent à son adaptation au cinéma.

Pour ceux qui ne connaissent pas la maladie de la fibrose kystique. Il s’agit d’une maladie mortelle qui affecte surtout le système digestif et les poumons. Souvent plus répandu chez les enfants et les jeunes adultes, il n’y a malheureusement aucun traitement pour s’en sortir.

Avec la session qui tire à sa fin et l’achat des cadeaux de Noël qui commence, ce livre devrait garder une petite place au chaud dans votre esprit. On peut facilement s’imaginer à côté du feu avec un chocolat chaud en train de lire quelques pages, ou lire tout le livre en une soirée.

Le livre est disponible dans une librairie près de chez vous et pour plus d’information sur la fibrose kystique, je vous propose de visiter ce lien.


C’est un rendez-vous tous les samedis à 12h pour la chronique hebdomadaire signée Maggy McDonald, votre recommandation du weekend à ne pas manquer. Soyez-y pour l’amour de la culture!

Maggy McDonald

Passionnée par le cinéma, la littérature, la musique et les arts de la scène depuis un jeune âge, Maggy a terminé ses études collégiales en journalisme et est maintenant étudiante à l’Université Concordia. Elle souhaite partager son amour pour la culture québécoise.

Précédent

Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban diffusé sur Noovo ce soir!

Un spectacle aux allures du temps des Fêtes pour Guylaine Tanguay

Suivant