Éric Lapointe : le grand retour d’une « rockstar » !

Éric Lapointe
© Capture d’écran / Instinct Musique

Éric Lapointe : le grand retour d’une « rockstar » !

Loin des salles de spectacles par les temps qui courent, Éric Lapointe était de retour avec la présentation de son premier spectacle virtuel, À l’abri du monde entier : Lapointe le show virtuel, dimanche soir. Les 6500 personnes branchées devant leur écran auront pu assister à la résurrection de la vedette du rock, avec une performance des grands jours.

Au cœur de nombreuses controverses au cours des dernières années, l’esprit était à la fête pour le grand retour d’Éric Lapointe dimanche soir dans le cadre de son tout premier spectacle virtuel.

Fidèle à son habitude, la bête de scène encore une fois su répondre aux détracteurs en offrant un rendez-vous sonore des plus grandioses, harmonisant avec brio sa passion éternelle pour le rock, ainsi que sa reconnaissance envers ceux qui ont toujours cru en lui.

En ouverture de soirée, le chanteur originaire de Pointe-aux-Trembles a mis la barre haute en interprétant de grands classiques de son répertoire : « N’importe quoi », « Marie-Stone », « On commence à s’quitter » et « Belle folie » et « La Bartendresse ».

Aucunement affecté musicalement par la distance envers ses plus grands supporteurs, Éric Lapointe a tout de même admis en lever de rideaux qu’il s’agit d’une expérience différente à ses yeux.

« Ça fait bizarre de ne pas être avec vous ce soir. Je vais vous demander d’être indulgents », a-t-il humblement mentionné à la suite du premier bloc.

Reconnu par certains comme le « père du rock au Québec », l’artiste était reconnaissant à 100% de la chance qui se présentait devant lui, et ne voulait en aucun cas décevoir son auditoire.

« Ce soir, c’est votre show! Grâce à vous, je peux enfin retrouver mes boys ! »

Éric Lapointe

Débordant d’énergie à la lumière du Éric Lapointe des beaux jours, ce dernier a offert pas moins de 17 morceaux de son riche répertoire, en plus de faire découvrir les coulisses de ce spectacle. Une occasion de plus d’entrer dans l’univers de la bête de scène québécoise, en plus d’y remarquer la présence marquée de son entourage.

Une vague d’amour pour ses proches

En plus de faire profiter sa musique aux quatre coins du monde, avec une communauté de partisans aussi loin qu’en France ou en Allemagne, Éric Lapointe aura su gagner le cœur de nombreuses personnes, dont ses plus proches alliés : les membres de sa famille.

© Capture d’écran / Instinct Musique

Ces gens qui sont et seront toujours à ses côtés dans les bons moments, comme dans les moins bons, ont d’ailleurs été l’inspiration pour les morceaux « Sans Vous » et « Moman ».

Dans le premier cas, la chanson « Sans Vous » est une création qui est dédiée à ses deux enfants, eux qui ont changé, à son humble avis, sa vie d’une manière positive.

« Sans vous, j’aurais fini tout seul. J’serais passé à côté, à côté de ma vie », peut-on entendre à l’intérieur d’une musique lourde de sens.

D’ailleurs la période du confinement n’a pas été toujours facile pour Éric Lapointe, mais ce dernier surmonte encore aujourd’hui cette période, grâce à la présence de ses « deux bonhommes. »

« Ce qui m’a aidé à passer à travers le confinement, ce sont mes enfants. »

Éric Lapointe

Conscient que la situation n’a pas été de tout repos pour nos aînés également, le chanteur originaire de Pointe-aux-Trembles a également tenu à jouer un morceau pour sa partisane #1, sa mère, qui était sur place pour assister au spectacle de son protégé.

Harmonisant les paroles de la chanson « Moman » sous le regard de sa mère, Éric Lapointe a même eu la chance d’apercevoir sa préférée en train de chanter de bon cœur ce morceau, laissant place à un très beau moment entre les deux individus.

Un investissement qui en valait la peine

© Capture d’écran / Instinct Musique

À la lumière des nombreux commentaires sur la plateforme numérique de diffusion, les spectateurs présents au spectacle semblaient plus que satisfaits de leur paiement de la soirée. En effet, à nombreuses reprises les détenteurs d’un billet applaudissaient les prouesses de leur favori, donnant ainsi droit à une belle complicité entre les différents admirateurs de la « rockstar ».

Même si le spectacle de 90 minutes n’aura pas été présenté sur place, le chanteur pourra tout de même se dire grandement satisfait du spectacle qu’il a livré à son auditoire.

En plus des chansons énumérées plus haut, la « rockstar » a également interprété plusieurs succès de sa discographie avec « 1500 milles », « Mon Ange », « Loadé comme un gun », en plus de chanter pour une première fois devant son public sa plus récente création, « À l’abri du monde entier ».

Le chanteur de 51 ans a bouclé la boucle avec « Terre Promise », pour mettre fin à ce cadeau du temps des Fêtes.

Jean-Philippe Doucet

Oeuvrant dans le domaine sportif depuis maintenant plus de trois ans, Jean-Philippe tente de joindre sa passion des communications pour en faire profiter le domaine culturel ! En plus de son bagage dans le domaine sportif, Jean-Philippe est actuellement étudiant en sciences de la communication à l'université de Montréal et a un intérêt marqué pour le showbizz québécois.

Précédent

Pour l’amour de la culture | Les poussières de Daech

Partir à l’aventure en pleine montagne grâce au cinéma

Suivant