Crédit photo :

Dire au revoir à Kent Nagano sur une belle note

| | , ,

Les 16 saisons de Kent Nagano en tant que directeur musical de l’Orchestre Symphonique de Montréal seront au cœur d’un documentaire lui rendant hommage.

L’œuvre de Michel Barbeau retrace la dernière année de Nagano au sein de l’OSM afin de lui offrir un bel adieu. Kent Nagano étant en Europe depuis quelques temps a dû dire ses au-revoirs à distance, un grand défi après tant d’années à aimer Montréal de tout cœur.

Le 30 décembre 2020, le documentaire Les seize saisons de Nagano, produit par Pamplemousse Média, sera diffusé sur ICI TÉLÉ à 21h. Le film mettra grandement en valeur l’œuvre favorite du maestro, soit la 9eSymphonie de Beethoven.

Devant jouer cette exacte pièce en tant que dernier concert au mois d’août dernier sur l’Esplanade du Parc olympique, Nagano croit qu’elle a une signifiance marquée cette année :

« C’est une œuvre exceptionnelle dans notre répertoire et un idéal d’humanité, explique le chef d’orchestre. On ne peut pas imaginer une œuvre plus pertinente pour 2020-2021 », a-t-il dit en entrevue avec Katerine Verebely de Tout un matin.

Mêlant humanisme, charité et musique depuis son arrivée en 2004, Kent Nagano a mené une grande palette de projets, passant d’hommages variés à des spectacles pour adoucir des épreuves, comme celle de Lac-Mégantic. Par sa main naturellement rassembleuse, il a su enrichir Montréal de sa passion et de ses connaissances de la musique.

En quelque sorte, la musique, c’est comme inventer une toute nouvelle couleur. La musique requiert une créativité effervescente, une vaste collection de techniques, une passion immuable, mais surtout un degré d’humanité approfondi. Il faut être prêt à plonger dans les abysses de l’émotion pour puiser sagesse de la musique.

Kent Nagano a laissé une magnifique trace dans le monde culturel montréalais, trace que vous pourrez visiter grâce à Les seize saisons de Nagano, le 30 décembre prochain.

Mackenzie Sanche

Une amoureuse des arts, de l'écriture, de la photographie et de la vidéo, sans oublier des animaux et de la nature, Mackenzie vient tout juste de terminer ses études collégiales en journalisme et continue son parcours à l'Université Concordia. Elle cherche tout simplement à vivre de ses passions et à relever de nouveaux défis.

Précédent

Une première bande-annonce pour Les Beaux Malaises 2.0

L’acteur français Claude Brasseur décède à l’âge de 84 ans

Suivant