Crédit photo :

Ariel Charest : la nouvelle voix du lipsync au Québec

| | ,

Ariel Charest fait parler d’elle depuis quelque temps. En effet, la jeune comédienne est devenue la reine du lipsync au Québec!


Diplômée en 2014 du Conservatoire d’art dramatique de Montréal, l’artiste de la synchronisation labiale s’est fait connaître sur instagram sous le pseudonyme @ellefaitdulipsync.

L’actrice de 29 ans a décidé de mêler son amour de la politique et son talent en lipsync afin de nous faire rire mais aussi de mettre en lumière l’aspect comique, ridicule et même absurde de certaines déclarations politiques ou encore de certains reportages.

Ariel Charest a spécifié d’ailleurs en entrevue avec La Presse qu’elle choisissait uniquement des vidéos qu’elle affectionnait particulièrement pour en faire des performances. On peut notamment la voir faire du lipsync sur des vidéos de Monique Jérôme-Forget et son C’est pas prestigieux, de Sophie Grégoire et sa chanson et sur le vidéo de Yolande Ouellet et sa dinde noire. Le phénomène a débuté comme une blague entre amis mais est rapidement devenu un phénomène viral au Québec.

Alors que la comédienne doit vivre depuis plusieurs mois avec une longue série de pièces de théâtre annulées ou reportées, elle voit à travers le phénomène web viral qu’elle a créé une occasion pour elle de redonner le sourire à la communauté artistique en plus de pouvoir connecter de nouveau avec le public qui lui manque tant.

Car après tout, ce que fait Ariel Charest, c’est de l’interprétation! Vêtue de costumes extravagants et d’un peu de maquillage, @ellefaitdulipsync n’a pas fini de nous épater et de nous faire revivre des moments médiatiques cocasses.

Une collaboration de Flavie Boivin-Côté

Projection · Culturel

Projection · Culturel est une entreprise médiatique qui a pour objectif de mettre de l’avant les différents artistes de chez-nous. Ce site web vous permettra d’en apprendre davantage sur le paysage culturel québécois.

Précédent

Un bijou sonore offert par le duo Dupré

L’ombre et la lumière: une série documentaire à double tranchant

Suivant