Annie-Soleil Proteau : redevable à la musique d’ici

Annie-Soleil Proteau
© The7thcreation / Le Warm up FM

Annie-Soleil Proteau : redevable à la musique d’ici

Passionnée de musique, de télé et radio, l’animatrice de Salut Bonjour Annie-Soleil Proteau était de passage au Warm Up la semaine dernière. Grand intérêt pour le hip-hop et le rap québécois, la musique a toujours été une partie intégrante de sa vie , et ce, depuis sa toute jeune enfance.

Alors qu’elle a toujours su qu’elle voulait faire carrière dans les médias, elle n’a pas caché le difficile parcours qu’elle a connu avant d’arriver à ce sommet. C’est commun, il n’est jamais facile de faire sa marque dans le milieu tout en bâtissant son propre réseau de contacts. « Tu as beaucoup de refus, beaucoup de déception. Un jour, j’ai croisé un gars qui était stagiaire – bénévole – recherchiste à la radio de Radio-Canada. Je lui avais demandé s’il cherchait de nouveaux stagiaires et il m’a dit oui. J’ai envoyé mon CV. Je partais de loin, ce n’était pas ça mon rêve dans la vie  », a soulignée Annie-Soleil.

« Ils m’ont prise et ils m’ont dit en me rencontrant qu’ils croyaient en mon énergie et qu’un jour j’allais peut-être aller en ondes. À la fin de mon stage, j’ai été la seule personne à qui ils ont offert un emploi de recherchiste. »

Annie-Soleil Proteau en direct du Warm Up

Dès son plus jeune âge, c’est ce monde de la musique qui faisait vibrer le coeur de la grande passionnée. Malgré les différentes embuches, elle ne s’est pas arrêtée et à continuer de tracer son chemin vers l’atteinte de ses objectifs. Dès l’âge de 4 ans, Annie-Soleil savait qu’elle voulait faire carrière dans un milieu en parallèle avec la musique. « J’ai toujours su que j’ai voulu faire ça dans ma vie. Un jour j’ai vu Musique plus être en ondes et je me suis dit : c’est ça que je peux faire, je peux parler de musique à la télé. J’étais très jeune et je savais ça », a rajouté l’animatrice de Salut Bonjour.

« Ça n’a pas été facile parce que c’était un milieu où je n’avais pas de contact. Je ne connaissais personne. Je viens d’un milieu ouvrier hyper modeste et je ne connaissais personne dans ce milieu-là. »

Annie-Soleil en entrevue au Warm Up

En parallèle avec ce grand attachement pour la musique, elle rêvait d’atteindre les rangs de la défunte chaine Musique Plus. « Pendant ce temps-là, moi je continuais envoyer des CV et à envoyer ma démo à musique plus et je ne lâchais pas. J’avais vraiment une vision en tunnel. Pour moi, il n’y avait rien d’autre que Musique Plus dans la vie parce que ce que je voulais, c’était de parler de musique », a-t-elle expliqué.

« J’allais gratter dans la porte de Musique Plus, comme un petit chien pour qu’il m’engage. Il ne m’engageait pas et ça n’a pas été un parcours évident. »

Annie-Soleil Proteau en entrevue au Warm Up

L’animatrice de Salut Bonjour a tenue à souligner que la musique a été un élément important dans son parcours. D’autant plus que c’est cet élément qu’il l’a aidé dans différents moments de sa vie. « Moi, mon rêve dans la vie, c’est de faire de la télé et de la radio. Je suis redevable à la culture et à la musique et au milieu du hip hop », a rajouté Annie-Soleil.

Encore très jeune dans sa carrière, la dernière invitée du Warm Up n’a pas caché ses grandes ambitions qu’elle envisage dans les prochaines années. « Je n’ai pas fini. Je suis contente et je fais vraiment de mon mieux, mais ce n’est pas fini. Il reste beaucoup à faire je suis quelqu’un qui a beaucoup d’ambition », a mentionné Annie-Soleil.

Le Warm Up, animé par Antony Dagger, est en ondes tous les lundis de 9 à 10 AM et les jeudis de 22h30 à minuit. Vous pouvez les écouter au 102,3 FM et en direct sur Le Warm Up FM.

Jean-Simon Marchand

La culture québécoise, c’est sa passion. Que ce soit en musique, humour, télévision ou même cinéma, Jean-Simon est toujours présent lorsqu’il s’agit de quelque chose touchant le monde artistique québécois. Passionné par le monde du showbizz, il ne fait que transmettre ce qui le passionne.

Précédent

Partir à l’aventure en pleine montagne grâce au cinéma

Tout le monde ensemble, c’est ce soir

Suivant