Valence, grand gagnant de la 24e édition des Francouvertes!

Valence Francouvertes 2020
© Frédérique Ménard-Aubin

Valence, grand gagnant de la 24e édition des Francouvertes!

La 24e édition des Francouvertes ayant eu lieu lundi soir au Lion d’Or a couronné Vincent Dufour, reconnu sous le nom de Valence. Le gagnant a remporté une bourse de 10 000$ lors de ce concours-vitrine montréalais, jetant les projecteurs sur la relève musicale francophone.

Ayant déjà deux albums à son actif, Cristobal Cartel (2019) et Pruneau (2020), Valence se fait valoir depuis quelques mois en tant qu’auteur-compositeur-interprète aux notes intenses qui fait grand usage de la grande variété d’instruments de musique à sa disposition.

« Un enrobage lustré et rétro kitsch soutenu par des grooves enlaçants qui entretiennent un dialogue avec la voix parfois fragile, parfois nonchalante de Valence. Une invitation à plonger dans la douceur de la folie et des rêveries, un hymne décomplexé aux passions humaines. Un instant scénique ponctué d’une bouchée de poivron rouge ou un simple prétexte pour légitimer le besoin imminent de « décrisser », ensemble. »

Description de Valence sur le site des Francouvertes

Faisant face aux deux autres finalistes de lundi soir, Ariane Roy et Narcisse, Valence a su se démarquer et remporter le grand prix de la soirée. 

Les Francouvertes devaient initialement se dérouler au printemps, comme à l’habitude, mais ont repoussé le tout au mois de septembre afin de présenter devant public, pour finalement se terminer virtuellement.

Gardez l’œil ouvert pour ne pas manquer la suite de Valence, mais aussi des autres finalistes, qui s’annoncent une belle relève dans le monde musical francophone du Québec.

Mackenzie Sanche

Une amoureuse des arts, de l'écriture, de la photographie et de la vidéo, sans oublier des animaux et de la nature, Mackenzie vient tout juste de terminer ses études collégiales en journalisme et continue son parcours à l'Université Concordia. Elle cherche tout simplement à vivre de ses passions et à relever de nouveaux défis.

Précédent

Mission accomplie pour le 42e Gala de l’ADISQ

Le film L’Arracheuse de temps financé par le Fonds Harold Greenberg

Suivant