Nos élus sous une nouvelle perspective

Nos élus Télé-Québec
© Télé-Québec

Nos élus sous une nouvelle perspective

Le jeudi 19 novembre, dès 20h, débutera une mini-série de documentaire d’observation qui mettra de l’avant l’humain derrière plusieurs figures politiques du Québec. La série Nos élus de Télé-Québec jettera la lumière sur la vie que nous ne connaissons pas de nos politiciens.

Nos élus montrera le revers de la médaille : oui, nous suivons nos politiciens dans les médias et à la télévision, mais que savons-nous d’eux, outre des promesses électorales, des idéologies, des débats et des décisions finales? Derrière cette façade si facile à aimer (ou détester) se cache un humain. Comme vous et moi.

Cette série veut présenter les subtilités du monde politique, d’y faire carrière et d’en faire sa vocation.

« Les controverses et les affrontements de l’arène démocratique passent souvent sous silence les qualités et l’engagement des femmes et des hommes qui œuvrent avec dévouement au bien commun. Au fil des quatre épisodes, on pose un regard différent sur ces gens qui se lancent en politique d’abord et avant tout pour les citoyens, parce qu’ils partagent leurs préoccupations et veulent faire avancer des causes. »

Extrait du communiqué de presse de Télé-Québec

Comme nous, ces politiciens sont affectés par la COVID-19 et font d’autant plus face à des défis qui tirent du jamais vu. Ils sont revenus aux sources de la politique : s’occuper avant tout de leurs citoyens, de leur comté et des organisations qui s’y trouvent.

Les dates de diffusion seront les jeudis 19 novembre, 26 novembre, 3 décembre et 10 décembre à 20h et seront en rediffusion les mardis. 

Voici les premières images de la série incluant Joelle Boutin, Harold Lebel, Gabriel Nadeau-Dubois, Jennifer Maccarone, Mathieu Lacombe, Émilise Lessard-Therrien, André Fortin, Ruba Ghazal, Pierre Fitzgibbon et Véronique Hivon…

Mackenzie Sanche

Une amoureuse des arts, de l'écriture, de la photographie et de la vidéo, sans oublier des animaux et de la nature, Mackenzie vient tout juste de terminer ses études collégiales en journalisme et continue son parcours à l'Université Concordia. Elle cherche tout simplement à vivre de ses passions et à relever de nouveaux défis.

Précédent

Le film L’Arracheuse de temps financé par le Fonds Harold Greenberg

Un spectacle-bénéfice pour soutenir la cause autochtone

Suivant