Mission accomplie pour le 42e Gala de l’ADISQ

ADISQ 2020
© ICI TÉLÉ

Mission accomplie pour le 42e Gala de l’ADISQ

Mission accomplie, c’est ce que l’équipe du Gala de l’ADISQ 2020 peut conclure à la suite de cette 42e édition qui a eu lieu, hier soir, en direct du Studio 42 de la grande tour de Radio-Canada.

Malgré des conditions difficiles, l’organisation a tout de même trouvé un moyen de célébrer hier soir la grande fête de l’industrie musical québécoise en présentant sa traditionnelle soirée. Fidèle à son habitude, l’humoriste Louis-José Houde était une fois de plus présent pour prendre les commandes du Gala.

Sans surprise, les Cowboys Fringants ont raflé le 42e Gala de l’ADISQ avec une récolte de cinq Félix. Album de l’année – meilleur vendeur, album de l’année rock, vidéo de l’année, chanson de l’année et groupe ou duo de l’année sont les cinq catégories dans lesquels le groupe s’est vu recevoir les honneurs.

Après avoir été en tête des différents palmarès pendant plus de 26 semaines avec l’immense succès de l’Amérique pleure, c’était tout simplement inévitable. En date d’aujourd’hui, L’Amérique pleure et Sur mon épaule sont toujours en tête de classement chez les palmarès francophone, soit un an après la sortie de l’album Les Antipodes.

De son côté, Louis-Jean Cormier a récolté le fruit de ses efforts avec non seulement un, mais bien deux Félix à la main. Après avoir été absent pendant plusieurs mois dans le but de travailler sur son nouvel album, l’artiste pop présentait en mars dernier son 3e album en carrière, intitulé Quand la nuit tombe. Album qui a également été défini comme un de ses plus gros projet en carrière. Album de l’année – adulte contemporain et auteur ou compositeur de l’année ont été les deux grands titres remis à l’auteur-compositeur-interprète.

Après une soirée animée par des numéros de toutes sortes, Alexandra Stréliski et Émile Bilodeau furent finalement les deux grands gagnants dans la catégorie interprète de l’année.

Voyez ici la liste des différents récipiendaires des Félix :

  • Album de l’année – Rap : KNLO (Sainte-Foy)
  • Album de l’année – Adulte contemporain : Louis-Jean Cormier (Quand la nuit tombe)
  • Album de l’année – Folk : Jean Leloup (L’étrange pays)
  • Album de l’année – Pop : Marc Dupré (Rien ne se perd)
  • Spectacle de l’année – Auteur-compositeur-interprète : Robert Charlebois
  • Révélation de l’année : Eli Rose
  • Artiste autochtone : Elisapie
  • Chanson de l’année : L’Amérique pleure (Les Cowboys Fringants)
  • Auteur ou compositeur de l’année : Louis-Jean Cormier, Daniel Beaumont, Alain Côté, David Goudreault
  • Groupe ou duo de l’année : Les Cowboys Fringants
  • Interprète féminine de l’année : Alexandra Stréliski
  • Interprète masculin de l’année : Émile Bilodeau

Accompagné de plusieurs performances musicales marquées, autant en formule préenregistré lors du numéro d’ouverture qu’en performance live lors du Gala, l’équipe du Gala de l’ADISQ peut se dire mission accomplie après avoir livré une soirée impeccable malgré toutes les mesures mises en place par la santé publique.

Jean-Simon Marchand

La culture québécoise, c’est sa passion. Que ce soit en musique, humour, télévision ou même cinéma, Jean-Simon est toujours présent lorsqu’il s’agit de quelque chose touchant le monde artistique québécois. Passionné par le monde du showbizz, il ne fait que transmettre ce qui le passionne.

Précédent

Patrick Watson : un nouveau morceau au calme apaisant

Valence, grand gagnant de la 24e édition des Francouvertes!

Suivant