Crédit photo :

La Fièvre : sorcières de l’électro

| | ,

Le 30 octobre 2020, le duo québécois La Fièvre faisait paraître son premier album éponyme. Les deux artistes se démarquent aujourd’hui par leurs performances scéniques endiablées et leur amour de la sorcellerie! 

Zéa Beaulieu-April et Marie-Audrey Leclerc sont toutes les deux nées à Rimouski et se sont établies à Montréal il y a quelques années afin de se lancer dans la création musicale de leur duo pop-art hargneux.

La Fièvre, c’est une musique techno/électronique pleine d’une énergie nouvelle et  mystérieuse qui parait sortie tout droit d’un conte de fée qui tourne mal. On sent chez le duo une poésie qui semble presque issue du courant littéraire fantastique. C’est un univers complètement hors du commun que La Fièvre nous fait découvrir.

Comme les paroles de leur chanson « malade », « elles nous font perdre le contrôle, elles nous poussent dans nos retranchements ». Le moins que l’on puisse dire c’est que le groupe nous fait sortir de notre zone de confort. À l’écoute de leur album, on se sent sur une piste de danse, les projecteurs braqués sur nous avec une envie de nous défouler qui nous monte tranquillement dans le ventre. 

La musique de La Fièvre, c’est une musique d’Anti-héros, une musique faite pour jouer dans un film jeune, trash et urbain. La Fièvre, c’est également l’audace de décrire les angoisses de notre époque en les rendant assez envoûtantes pour nous faire danser. 

Avec autant de talent, de créativité et d’éloquence dans leurs paroles, l’univers éclaté de La Fièvre n’a pas fini de faire parler de lui! 

Une collaboration de Flavie Boivin-Côté

Projection · Culturel

Projection · Culturel est une entreprise médiatique qui a pour objectif de mettre de l’avant les différents artistes de chez-nous. Ce site web vous permettra d’en apprendre davantage sur le paysage culturel québécois.

Précédent

« À ma manière » : hymne à l’indépendance

Ces films québécois cultes qui célèbrent leurs 15 ans en 2020

Suivant