Gims : L’homme derrière le masque

Gims
© Netflix

Gims : L’homme derrière le masque

Disponible depuis le 17 septembre 2020 sur Netflix, le documentaire Gims : On The Record suit l’ascension du rappeur, des ruelles de sa Kinshasa natale jusqu’à sa consécration ultime : le Stade de France.

Gims. L’artiste le plus écouté et le plus adulé en France. Au fil des années, le chanteur d’origine congolaise s’est bâti un personnage. Une veste cloutée, des lunettes noires, une expression de marbre… Tous ces éléments pointaient vers un homme à la personnalité dure comme fer et arrogant, mais, derrière le masque, un tout autre homme se cache.

Depuis 2017, Gims, de son vrai nom Gandhi Djuna, s’est laissé filmer et nous a ainsi permis de nous immiscer dans son quotidien et dans les coulisses de son succès. Pendant près de deux ans, une caméra l’a suivi pour montrer au grand public l’homme qui se cache derrière le masque, avec en ligne de mire la conclusion de son Fuego Tour au Stade de France le 28 septembre 2019.

Dans ce documentaire, Gims se livre comme jamais. Il nous emmène avec lui à Marrakech, capitale du Maroc, où il a élu domicile avec sa femme et ses enfants ; à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo et sa ville natale ; ainsi qu’en coulisses de son Fuego Tour, qui l’a mené aux quatre coins du monde.

D’abord considéré comme un rappeur avec le groupe Sexion d’Assaut, Gims s’est lentement redéfini pour s’orienter plutôt vers la pop urbaine, un style musical qui, on doit l’avouer, lui va comme un gant. En 2013, Gims réussit le virage solo en inventant le rap avec refrain chanté. Son succès va ensuite le mener à collaborer avec les plus grands de l’industrie musicale, dont Sting, qui n’hésite pas à vanter ses mérites et son talent inné. « Gims a une voix unique qui mélange la pop africaine avec des airs d’opéra européens », affirme Sting. « Quand on l’écoute, on sait qui c’est. »

En conclusion, le documentaire Gims : On The Record vient démystifier le mythe et révéler l’homme qui se cache derrière le personnage aux lunettes noires.

Le documentaire est disponible sur Netflix depuis le 17 septembre dernier.

Alexis Savoie

Présentement étudiant en Communication à l'Université de Sherbrooke, Alexis a toujours affectionné l'écriture. Passionné de littérature, de cinéma, de musique et d'art, il souhaite avant tout partager son amour de l'univers culturel québécois.

Précédent

Le Salon du livre de Montréal est commencé!

Pour l’amour de la culture | « Imialuk : La méchante boisson »

Suivant