Eli Rose : douce et envoutante révélation

Eli Rose
© Eli Rose

Eli Rose : douce et envoutante révélation

La semaine dernière, Eli Rose a été élue Révélation de l’année au 42e Gala de l’ADISQ – et ne pourrait pas possiblement porter de meilleur titre. Douce et envoutante, la chanteuse a lancé un nouveau single à la fin octobre. Il n’y a pas de meilleure occasion pour la faire découvrir.

Ce single, intitulé Alibi, joue dans deux registres de langues différents. Il existe en fait à la fois une version française et une variante anglophone. Sortis il y a un peu moins de deux semaines, Alibi et son homologue Alibi (Under the Starlight) comptent à eux deux près de 43 000 écoutes sur Spotify.

Son timbre de voix – qui correspond à la fois à merveille au genre pop francophone et qui se démarque de ses concurrents – lui a permis de bâtir un auditoire solide et fidèle depuis l’an dernier, date de sortie de son premier et seul album actif en carrière.

Dans un disque composé de 10 chansons pour 33 minutes d’écoute, Eli Rose use d’une mélodie rythmée et d’un regard profond pour jouer d’une irrésistible séduction. Carrousel, son titre le plus écouté, illustre parfaitement cette affirmation.

Musicalement polyvalente, la chanteuse a déjà travaillé en collaboration avec quelques gros noms provenant du milieu du rap québécois. Elle compte notamment une apparition en featuring sur la piste Backtsage de Souldia et signe également un excellent morceau avec FouKi.

Il n’y a véritablement pas de mauvais choix lorsqu’on parle d’Eli Rose. La femme de 32 ans mérite ce qui lui arrive et en mérite même encore plus. Son talent est indiscutable et ses œuvres se doivent d’obtenir plus de visibilité.

Pour les curieux, voici album Eli Rose dans son intégralité.

William Thériault

Passionné d’écriture, il adore produire des textes journalistiques et rencontrer des artistes du milieu. En plus de superviser la production du contenu du site, il couvre avec précision l’actualité culturelle québécoise, tout en s’assurant de fournir le contenu le plus authentique possible aux lecteurs.

Précédent

L’ABRI de Québec, les soirées des jeunes

Des prix pour la danse à Montréal

Suivant