Les Fourchettes : le livre réconfortant de l’automne

Sarah-Maude Beauchesne
© Hurtubise

Les Fourchettes : le livre réconfortant de l’automne

À l’aube de la trentaine, on peut dire que Sarah-Maude Beauchesne a vraiment tout pour elle. Autrice, Scénariste, comédienne et animatrice de balado, c’est avec délice que j’ai dévoré son roman Les Fourchettes qui est en fait un recueil de textes publiés sur le blogue du même nom au cours de la dernière décennie.

Ces tranches de vie tantôt tordantes tantôt touchantes relatent la vingtaine sensuelle et toute en émotion de l’écrivaine qui se décrit comme étant « super hyper sensible ».

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Sarah-Maude Beauchesne sait mettre des mots sur des sentiments qui sont vécus collectivement par les jeunes femmes dans la vingtaine. Elle y aborde la quête de libération sexuelle qui reste à faire pour ces futures femmes au sein de notre société actuelle. Elle traite également de peine d’amour, d’ambition, d’angoisse et des grandes questions existentielles que nos cœurs sensibles se posent trop souvent.

Avec chaque tranche de vie issue de son journal intime, l’autrice aborde sa réalité avec un parler à la fois franc, doux et incroyablement juste. Ce roman nous arrive en même temps que l’automne comme une bonne dose de réconfort, et pour certaines jeunes femmes, plusieurs réponses.

Le livre est en quelque sorte la suite du grand projet de la jeune autrice qui a scénarisé une web-série également basée sur le blog Les Fourchettes en plus d’avoir lancé il y a maintenant un peu plus de deux ans le balado Entre Filles qui continue de traiter des enjeux féminins sans tabous ni jugements.

Flavie Boivin-Côté

L'art a toujours fait partie de sa vie. Âme sensible et passionnée de culture, Flavie étudie la création littéraire, les communications et le théâtre aux niveaux collégial et universitaire. Passionnée d'écriture et de théâtre, le journalisme culturel est une seconde nature chez elle.

Précédent

Les voleurs d’identité à Télé-Québec

La nouvelle adaptation de Maria Chapdelaine à l’affiche en décembre

Suivant