Le Point G : 25 ans déjà!

Lise Dion
© Myriam Frenette / Juste pour rire

Le Point G : 25 ans déjà!

Le Festival Juste pour Rire a visé juste en replongeant les fervents passionnés d’humour, 25 ans en arrière, avec une soirée hommage au spectacle Le Point G, précurseur de la glorieuse carrière de Lise Dion. La bête de scène depuis maintenant 35 ans était invitée à la Place des Arts de Montréal, lundi soir, pour discuter de ce numéro en compagnie de l’animateur de la soirée, l’humoriste Laurent Paquin.

Personnage coloré et figure emblématique de l’humour au Québec, Lise Dion a conquis le cœur de nombreux Québécois et Québécoises au fil de sa carrière. Carrière qui a vu le jour, ou du moins, qui a pris une tout autre tournure il y a de cela 25 ans.

On le sait, le milieu de l’humour en est un où il est extrêmement difficile d’y faire sa place, spécialement pour une femme à la fin des années 90. Lise Dion a su s’implanter dans le jargon, en démontrant tout son savoir-faire lors sa prestation fumante de son numéro Le Point G, en 1995.

Faisant fit de la nervosité qui vient avec la présentation d’un numéro, cette pionnière de l’humour québécois aura marqué l’imaginaire. Par son audace, son grand talent et surtout son habileté à traiter d’un sujet tabou sous forme humoristique, ce spectacle représente le moment clé de l’ascension vers les plus hauts sommets pour la Montréalaise de 65 ans.

Nerveuse à l’idée de présenter ce numéro en 1995, Lise Dion l’était beaucoup moins 25 ans plus tard, pour se replonger dans ses souvenirs de ce numéro, qu’elle affection encore aujourd’hui.

« J’ai réécouté le numéro au complet et je me dis que c’est dont bien bon ces gags-là », soutient-elle, le sourire en coin.

Toutefois, la principale intéressée a aussi noté qu’elle avait de quoi de différent sur scène cette soirée-là, par rapport aux autres prestations devant le grand public.

« Je regarde le tout 25 ans plus tard et maudit j’avais l’air fraîche! Je pense que c’est la fois où j’ai été la plus arrogante de ma vie ! »

Lise Dion
© Myriam Frenette

Des mots en or de la part d’un grand

L’entretien un à un entre Lise et son confrère Laurent Paquin a laissé droit à de beaux échanges. Le moment fort est survenu lorsque l’animateur de la soirée a donné la parole au père de l’humour au Québec, Yvon Deschamps, qui avait quelques mots à adresser directement à Lise Dion pour la soirée thématique des 25 ans du numéro.

« C’était tellement bon que ça a fait de toi une des plus grandes humoristes du Québec. Je te le dis aujourd’hui, mais tu es une des humoristes les plus drôles que j’ai jamais entendues de ma vie. »

Yvon Deschamps, figure populaire dans le monde de l’humour au Québec
© Myriam Frenette

Inspirer les gens autour d’elle

Évidemment, Lise a été par la suite sous les projecteurs à de plus nombreuses occasions, mais celle-ci a toujours été la même, au grand plaisir de Mélanie Couture et Sylvain Larocque tous deux humoristes invités pour la tenue de la soirée du Festival HAHAHA qui se poursuit jusqu’au 10 octobre prochain.

« Tout au long de son parcours, Lise a été authentique dans sa démarche et ça ça vaut beaucoup. Avec Le Poing G, on a découvert la belle personne derrière Lise, c’est ce qui a fait son succès. »

Sylvain Larocque

Pour sa part, Mélanie Couture ne se gêne pas pour dire que c’est après avoir visionné la performance du numéro sur Le Point G lors de ses 18 ans, qu’elle a eu la piqûre pour la sexologie, domaine où elle a notamment terminé son BAC.

Après mûre réflexion, le domaine de l’humour a eu le dessus sur ses études et elle a eu le courage de prendre cette nouvelle voie grâce à de prodigieux conseils de Lise Dion.

« Prend ta place, elle ne revient à personne que toi », soutenait Lise Dion à Mélanie, qui adopte encore aujourd’hui les prodigieux conseils de son mentor.

« J’ai souhaité avoir une parcelle de ton œuvre, parce que ta carrière est un monument ! »

Mélanie Couture

Au terme du spectacle hommage aux 25 ans du fameux spectacle Le Point G, nous avons eu la chance de revisiter un classique de la carrière d’une dame pour qui l’humour était bien plus qu’un travail, mais bien une passion.

Encore aujourd’hui, Lise avoue vouloir épater la galerie lors de chacune de ses prestations et ne veut en aucun cas que son produit soit décevant aux yeux de son auditoire.

Jean-Philippe Doucet

Oeuvrant dans le domaine sportif depuis maintenant plus de trois ans, Jean-Philippe tente de joindre sa passion des communications pour en faire profiter le domaine culturel ! En plus de son bagage dans le domaine sportif, Jean-Philippe est actuellement étudiant en sciences de la communication à l'université de Montréal et a un intérêt marqué pour le showbizz québécois.

Précédent

Le milieu du théâtre et l’entrée sur scène de la deuxième vague

Bye Bye 2020 : de nouveaux artistes s’ajoutent à la distribution

Suivant