« Je m’appelle humain » remporte plusieurs prix

Je m'appelle humain
© Je m'appelle humain / Facebook

« Je m’appelle humain » remporte plusieurs prix

Cette semaine, le documentaire Je m’appelle humain réalisé par l’Abénaquise Kim O’Bomsawin a remporté un prix au Festival International du film de Vancouver (VIFF) et au Festival International du film de Calgary (CIFF).

Le documentaire a remporté le prix du meilleur documentaire canadien au Festival International du film de Vancouver (VIFF) qui avait lieu du 24 septembre au 7 octobre.

Il a aussi reçu le prix du public du meilleur documentaire canadien au Festival International du film de Calgary qui avait lieu du 24 septembre au 4 octobre.

Qui est Joséphine Bacon

Je m’appelle humain relate la vie de Joséphine Bacon une auteure, poète, réalisatrice, parolière innue qui a écrit en français et en innu-aimun.  Joséphine Bacon est originaire de Pessamit, une réserve située à 50 km de Baie-Comeau sur la Côte-Nord du fleuve Saint-Laurent. Elle a grandi au pensionnat Notre-Dame de Maliotenam ce qui l’a éloigné de sa culture, mais lui a donné une grande maitrise de la langue française. Elle a ensuite travaillé avec des anthropologues et cinéastes comme traductrice et interprète innue et, en même temps, elle en apprend plus sur sa culture. Elle n’est pas devenue poète par elle-même, une amie a retranscrit les vers que Joséphine écrivait un peu partout pour créer son premier recueil Bâtons à messages / Tshissinuatshitakana.

Le film a d’ailleurs été lauréat du prix du public pour un documentaire au CinéFest de Sudbury. Au Festival de cinéma de la ville de Québecc (FCVQ), le long métrage a remporté le Prix du jury collégial ex æquo avec Sweet Thing d’Alexandre Rockwell et a reçu une mention spéciale « Pour l’inspiration de l’âme de la poétesse Joséphine Bacon, pour la grandeur du cœur, pour la beauté et la simplicité des mots » dans la catégorie Grand Prix Compétition – Long métrage.

La sortie du film au Québec est prévue pour le 13 novembre, mais d’ici là, voici la bande-annonce :

Maggy McDonald

Passionnée par le cinéma, la littérature, la musique et les arts de la scène depuis un jeune âge, Maggy a terminé ses études collégiales en journalisme et est maintenant étudiante à l’Université Concordia. Elle souhaite partager son amour pour la culture québécoise.

Précédent

Légendaire : véritable ode au rap québécois

Un tout nouveau clip pour la chanson « Bleu clair »

Suivant