Manuel Mathieu au Musée des beaux-arts de Montréal

Manuel Mathieu
© Alain Roberge / La Presse

Manuel Mathieu au Musée des beaux-arts de Montréal

Le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) présente Survivance, la première exposition nord-américaine en solo de l’artiste contemporain Manuel Mathieu. L’exposition, dont le nom a été inspiré par le livre Survivance des lucioles de Georges Didi-Huberman, regroupe une vingtaine de tableaux peints dans les deux dernières années par l’artiste montréalais d’origine haïtienne.

Le lancement de son exposition était prévu au printemps dernier, mais il a dû être reporté afin de prévenir la transmission de la COVID-19. Cet automne, Manuel Mathieu ne se contentera pas du MBAM, alors que ses oeuvres seront aussi exposées à The Power Plant Contemporary Art Gallery de Toronto et au Musée d’art contemporain de Montréal.

Manuel Mathieu, St Jak, 2018

À la frontière entre la figuration et l’abstraction, parfait mélange d’art haïtien et de style américain, Manuel Mathieu étend son aquarelle en s’inspirant de ses artistes favoris, notamment Francis Bacon, Pierre De Coninck, Sol LeWitt, Mona Hatoum, Clyfford Still, Christian Boltanski et Joel-Peter Witkin. Son style marqué par la dictature haïtienne et ses expériences personnelles lui a valu le prix Sobey pour les arts en 2020. Influencé par un renversement en moto à Londres et un accident de voiture à Montréal, c’est par la peinture que l’artiste de 33 ans tente de transmettre ses expériences passées.

L’an dernier, le jeune artiste contemporain n’a pas fait que peindre! Impliqué dans le monde de l’art d’ici, Manuel Mathieu a encouragé la création du Fonds Marie-Solange Apollon, permettant au MBAM de faire l’acquisition d’oeuvres d’artistes québécois et canadiens qui sont peu représentés dans la collection du Musée.

L’exposition Survivance de Manuel Mathieu sera présentée jusqu’au 28 mars 2021, au Musée des beaux-arts de Montréal.


Alexis Thériault

Admis en sciences de la communication à l'Université de Montréal, Alexis tente de transmettre son intérêt pour l'écriture et sa fascination pour la culture québécoise à travers des textes journalistiques variés. Touche-à-tout, il ne rate pas une occasion de partager sa curiosité sans borne!

Précédent

Passive Agressive : Un extrait attendu

Nadia, Butterfly, en salles dès maintenant !

Suivant