District 31 : le retour tant attendu

District 31
© District 31 / ICI TÉLÉ

District 31 : le retour tant attendu

À partir de lundi le 7 septembre à 19h, ne cherchez pas les adeptes de District 31, ils seront pour la plupart devant leur téléviseur afin d’assister à la première de ces quatre émissions de 60 minutes qui conclura la saison, qui n’avait pas pu être achevée en raison de la pandémie de la COVID-19.

En mars dernier, les derniers tournages de la saison 4 de District 31 avait dû cesser à la suite du confinement obligatoire imposé par les différents paliers de gouvernement afin de lutter contre la pandémie du coronavirus. Après plusieurs mois d’attentes, il est maintenant temps de retrouver vos personnages favoris.

Malgré les craintes entourant l’entièreté des mesures sanitaires, les tournages se sont déroulés sans souci et ceci est en grande partie en raison du professionnalisme de chacun des membres de l’équipe de la série la plus écoutée au Québec. C’est d’ailleurs la première série québécoise à reprendre par temps de pandémie.  

Image
District 31 / Twitter

Le 17 août dernier, District 31 avaient fracassé les réseaux sociaux en publiant la bande-annonce de ces quatre épisodes. Une bande-annonce très révélatrice sur l’intensité que ces épisodes auront, sans toutefois en dévoiler beaucoup sur le contenu. La voici pour les gens qui l’aurait manquée.

Voici un petit rappel de routine pour les gens qui auraient oublié comment cette quatrième saison avait pris abruptement fin.

Stéphane (Poupou) et le commandant Chiasson étaient allés rejoindre Laurent Cloutier dans un domicile en campagne et ces derniers sont tombés face-à-face avec un personnage qui était supposément décédé quelques semaines plus tôt. L’épisode du jeudi soir s’était terminé avec un zoom sur les faces des deux personnages en état de surprise totale, tout comme les téléspectateurs qui étaient complètement bouche-bée.

Pour sa part, la cinquième saison débutera le 14 septembre.

Marc-André Fortin

Véritable passionné de la culture québécoise, Marc-André voit dans ce projet, une chance de pouvoir transmettre un peu de sa passion à toute personne qui s’y voit intéressée. Que cela passe par les séries télévisées, les chansons québécoises ou les humoristes, il aimerait que les jeunes se reconnaissent et s’accrochent à ce qui est fait ici.

Précédent

Fouki et Koriass se donnent en spectacle virtuel

Mathieu Cyr : Une vie menée par multiples projets

Suivant